L'éclectisme, c'est ce qui sied le mieux à une séance d'initiation. Les rosés de la première soirée n'ont guère laissé de souvenirs impérissables, mais, par contre, les quatre blancs et les quatre rouges, proposés le second soir, ont permis de faire un rapide tour d'horizon plutôt agréable.

Rappelons que les vins choisis sont tous, en principe, des monocépages et c'est parfois une gageure d'en réunir huit qui présentent des qualités d'harmonie, laissant aux participants une impession globalement favorable.

Cette fois, les vins blancs étaient issus de sauvignon, de chenin, de viognier et de tokay pinot gris. les rouges étaient, qaunt à eux, issus de cabernet franc, de gamay, de carmenère et de syrah.

cosel_09_03_007

1- Domaine Ricard - Touraine - Le Petiot 2004 : un joli sauvignon, aux délicats arômes de fruits exotiques, de mangue, puis évoluant vers des notes florales très agréables. Une bonne structure, sèche, alliée à une finesse notoire. Assez persistant. Jolie bouteille!
2- Domaine du Gué d'Orger - Savennières 2004 : chenin classique, aux notes légères d'acacia. Semble avoir gardé un peu de sucre résiduel, mais évoque, malgré tout, le citron en rétro-olfaction. Cette dernière, est surtout marquée par une pointe amère assez soutenue.
3- Château Pesquié - Le Viognier du Pesquié 2003 - Vin de Pays des Portes de Méditerrannée : de fines notes de pêches de vigne pour un vin assez tonique et gardant une belle fraîcheur. Une densité qui tapisse la bouche et une complexité aromatique qui se révèle petit à petit. Tenue au dessus de la moyenne!
4- Domaine Seppi Landmann - Tokay Pinot Gris Vallée Noble 2002 : expression très classique, florale, sur la rose fanée. Beaucoup de gras en bouche, sans doute apporté par un sucre résiduel assez présent et une identité assez monocorde. Semble avoir franchi le stade de la séduction nature.

5- Château de Fosse-Sèche - Saumur-Champigny 2002 : ne cherchez plus ce vin dans les millésimes les plus récents, la parcelle a été vendue par les propriétaires! Là, une jolie expression de cabernet, sur des notes de poivron, mais sans la pointe végétale qui en rebute plus d'un. Du fruit rouge pointe ensuite et le vin montre une fraîcheur agréable et, somme toute, une belle tenue.
6- Domaine St Nicolas - Gammes en May 2004 - Fief Vendéens : toujours une robe aux reflets violine, mais la fraîcheur juvénile est un peu passée... Le gamay sur une expression un peu diffuse, qui évoque de la réduction ou des arômes de feuillages humides. Vivement le 2005!
7- El Grano - Carmenère 2003 - Chili, Central Valley : la "modernité" dans son expression du moment!... Robe profonde, tannins souples, fruits compotés et, malgré tout, une certaine fraîcheur, ce qui surprend agréablement avec ces arômes boisés vanillés plutôt présents! La contre-étiquette précise que "l'oenologue est français, issu de l'école de Bordeaux" : Denis Duveau en personne, qui fut propriétaire d'un Saumur-Champigny, le Domaine des Roches Neuves, star du cru au milieu des années quatre-vingt!... Lorsqu'on le trouvait à 28 francs!... C'est quoi les francs, déjà?...
8- Château La Décelle - Cuvée S 2003 - Coteaux-du-Tricastin : ouahou!... quel nez!... Iode, huître fraîche, anchoïade, tapenade!... C'est expressif, mais sans être trop exubérant et excessif! Ca a le mérite d'être franc et net! Bien sûr, cela déclenche les commentaires qu'on imagine aisément!... "Tiens, une cuvée conservée entre l'Ile d'Yeu et le continent!..." En bouche, le fruit est présent, mais chacun remarque l'équilibre très satisfaisant. L'acidité soutient ce vin, en une rétro apportant longueur et fermeté. Est-ce là l'expression de la minérailté locale?... Jolie bouteille!...