En ce samedi 19 août, la nouvelle est tombée en provenance des Sables d'Olonne, alors même que le journal régional annonçait la tenue des traditionnelles Veillées Chaumoises de la Mer, au Prieuré Saint-Nicolas de La Chaume. Un des fondateurs de ce groupe, Jean Huguet, écrivain vendéen bien connu, homme de lettres, membre de l'Académie de Bretagne vient de disparaître.

Tour à tour, romancier, essayiste, biographe, son éclectisme littéraire lui permit d'évoquer les personnages de la vie locale, du marin-pêcheur sablais ou du saunier olonnais, au pirate célèbre, mais aussi les figures historiques, à travers les évènements de la Révolution Française et des Guerres de Vendée.

Fiefs_Vend_ens_015

Il se voulait aussi le témoin de l'histoire locale et régionale, souvent passionné, mobilisé par ses projets littéraires. Ainsi, au début des années 90, il se concentra, avec son compère photographe Gérard Rabiller, sur l'évocation du vignoble vendéen et la parution, en 1992, de Vignes et Vignerons de Vendée, superbe album présentant largement les Fiefs Vendéens, qui fut salué par tous les passionnés locaux de vins et, qui plus est, de dégustation.

Fiefs_Vend_ens_016   Fiefs_Vend_ens_017

Il y consacra d'ailleurs, un chapitre au Cercle Oenologique Vendéen, club d'amateurs créé en 1985, qui chaque année réunissait les vignerons vendéens les plus en vue - Xavier Coirier, de Pissotte, Thierry Michon, de Brem, Jean Mourat, de Mareuil sur Lay, Roger Mercier, de Vix et Philippe Orion, de St Philbert du Pont Charrault - pour une dégustation de la "trilogie vineuse" de l'année. Jean Huguet ne manquait pas de se joindre à nous, passionné de la rencontre avec ces vignerons, mais aussi avec les amateurs, dont l'approche, le langage et la philosophie, furent largement abordés dans son livre. Il pouvait, avec nous, découvrir les blancs, rosés et rouges du dernier millésime, des quatre coins de Vendée, certain de les apprécier tous pour ce qu'ils sont, sans être pleinement convaincu de pouvoir faire un choix entre l'un et l'autre!...

Et puis, il me fit l'honneur, m'encourageant fortement au passage, d'y parler de "La Pipette", dont il venait de prendre connaissance du récent et très artisanal n°1!... Plus tard, devenu un fidèle lecteur de la Lettre des Passionnés, il me faisait part, lors de nos rencontres, au hasard des librairies départementales, du dernier numéro reçu ou de l'absence éventuelle d'un exemplaire passé!...

M. Huguet, votre passion était pour moi un exemple, surtout depuis lors que je décidai de la partager, notamment, au moyen de la plume!...

"Dors, dors, ma Chaume bien-aimée, dors bonne vieille, puisque ton peuple veille..."