Même une veille de réveillon, un 30 décembre, il n'est pas interdit de consacrer un peu de temps à la cuisine. Ben, justement, histoire de se faire la main!... D'être au top le lendemain!... Le four?... Tout fonctionne!... Les plaques?... OK!

Une p'tite soupe, une volaille au programme de la soirée! Même pas besoin de se shooter au raphanus sativus, alias le radis noir, bien-être du foie, comme chacun sait, dont une cure, en décembre, est parfois salutaire!...

Passage à la cave au préalable où, décidément, Bordeaux prend encore beaucoup de place!... Tiens Bordeaux!... Pas prévu pour le réveillon, mais pourquoi pas ce soir?...

301206_003   301206_002

Il s'agit donc d'accompagner une Crème de Poire au Bleu d'Auvergne. A l'origine, la recette proposait de la Fourme d'Ambert, mais allez trouver ce fromage, à La Roche sur Yon, à cette date, sur les coups de 18h!... En fait, c'est tout à fait succulent!... Et le Cérons associé pour l'occasion, le Grand Enclos du Château de Cérons 1988, est en pleine forme, comme aux plus beaux jours, lorsque Olivier Lataste en était le propriétaire (à moins qu'il ne le soit encore?...). De délicats arômes de miel floral, une liqueur bien soutenue par une délicate tonicité. Je n'en connais pas les plus récents millésimes, mais, il faut dire que la trilogie 88-89-90 au domaine a laissé aux amateurs un grand souvenir!...

301206_005

Pour la volaille donc, une Pintade fermière à la crème d'ail, point de farce, juste quelques marrons pour l'accompagner. il s'agit donc de lui trouver un compagnon pas trop exubérant. Un Bourgogne?... Non! Pourquoi pas un Forts de Latour 1992?... Année difficile, s'il en est! Le Grand vin devrait déjà être bu, si l'on en croit le site du château!... Il est d'une très belle couleur, sans trace d'évolution trop rapide. Quelques reflets tuilés malgré tout. Au nez, humus, feuilles humides, un rien animal... Bien sur, le vin a subi les années et aurait dû être bu depuis quelques temps. La bouche est légère. La finale est sur l'acidité omniprésente, du fait des tannins aux abonnés absents et tourne court!... Pas un vin taré, ni détruit, mais l'expression d'un petit millésime. A Bordeaux, pas de mystère!... Si vous voulez en garder, optez pour les belles années!...

Consultez d'autres comptes-rendus Flash sur les Dégustantanés du blog d'Olif