Le premier week-end de mai, ce n'est pas tous les ans celui des élections, mais c'est celui de la sortie sur le marché, de la bonnotte, la patrimoniale pomme de terre primeur de l'Île de Noirmoutier!... Universellement connue, ni plus ni moins!... Celle-là même que l'on vend parfois aux enchères... et que l'on invite aussi à sa table, pour une association goûteuse avec une sole de canot pêchée de la nuit!... Slurpique, cher Estèbe!...

050507_002   050507_003   050507_001

Les journaux télévisés en font des sujets saisonniers. C'est, selon les cas, l'or ou le trésor de Noirmoutier. Elle est à élever au rang du Beaujolais Nouveau, pour sa notoriété mondiale, dit-on, la saveur en plus!...050507_004

bonnotteHistoire de lui faire honneur, un Côtes-de-Provence blanc 2004, La Procure, de Dupéré-Barrera, qui se mêle à la fête, avec des arômes délicats de fleurs et d'herbes sauvages, voire même une touche iodée!... Pas mieux, pour des pommes de terre enrichie au goémon!... L'élevage se fait plus discret, plus nuancé... L'ugni blanc provençal, comme un mas au coeur des marais de l'île!... Nom d'un caribou!... Tabernacle!...

Consultez d'autres comptes-rendus Flash sur les Dégustantanés du blog d'Olif