Rencontre et visite très attendues, au cours de ces vacances, qui en sont à leur terme, à l'heure même où les vendanges battent leur plein : Iris Rutz-Rudel, au Domaine de Lisson, dans l'un des plus beaux villages de France, Olargues, au coeur du Haut-Languedoc.

Quittant les Pyrénées (eh oui!... voyage et carte postale précédente étaient tout à fait virtuels, pour une escapade par procuration!...), traversée du Pays Cathare et du pays du rugby à XIII (l'autre rugby!), Quillan,Ao_t_07_009 Limoux, Carcassonne... nous voilà dans un Ao_t_07_006petit coin de France qui ne laisse personne indifférent!... Bien sûr, Iris et Lisson ne sont pas pour rien dans cette impression ressentie, l'espace de quelques heures. En fait, à peine avions-nous simplement passé quelques dizaines de minutes dans cet espace très nature, que nous éprouvions une sorte d'envie de... rester plus longtemps!... Las!... Un changement de programme dans notre journée, un match de rugby en soirée que nous avions convenu de suivre en famille, à Bordeaux et l'après-midi dut être écourtée... Mais, en quelques heures, nous avons goûté à beaucoup plus qu'un domaine viticole!... Ouvrons l'album!...

Lisson_080907_001   Lisson_080907_003   Lisson_080907_005

La première photo ci-dessus, à gauche, montre Lisson tel qu'Iris le fait découvrir à ses hôtes. Après s'être donné rendez-vous devant la mairie d'Olargues et quelques paroles échangées, Iris s'inquiète toujours un peu du véhicule de ses visiteurs!... Va-t-il être capable de supporter le profil du chemin qui mène au domaine, en s'enfonçant dans le maquis local?... Ce qu'on aperçoit là, ce sont les terrasses qui dominent la vénérable maison. Un espace patiemment et méthodiquement défriché, au début des années 90, avant la plantation de divers cépages : pinot noir dans le haut, les cabernets, le côt et plus sur la droite, plein sud, le mourvèdre. Pour imaginer l'ampleur de la tâche, à l'époque, il faut considérer que cet espace planté de vignes était à l'état de friche absolue, comme dans la partie que l'on distingue ci-dessous, à gauche des parcelles :

Lisson_080907_002  Lisson_080907_006  Lisson_080907_008  Lisson_080907_004

Un espace très nature donc. Privilégié, pour ce qui est du microclimat : sec, de belles expositions, un vent très présent, au point que cette année, Iris n'aura effectué qu'un seul traitement!... De quoi laisser rêveurs bon nombre de vignerons français, en 2007!...

Lisson_080907_007   Lisson_080907_018   Lisson_080907_016

Des schistes, divers et variés. Du calcaire aussi, dans certaines zones. Et une nature magnifique!... Avec (contre?) laquelle il faudrait s'employer presque chaque jour! Demandez à Klaus s'il compte encore ses heures de débroussailleuse?... Heureusement, les pluies sont rares pendant une bonne partie de l'année!... Et puis, il y a toutes ces petites bêtes qui squattent aux abords du domaine! Je veux parler notamment des hardes de sangliers tentant d'échapper aux chasseurs locaux et, eux-mêmes, admiratifs de ce vignoble, appréciant comme il se doit ces raisins sains, purs et croquants!... En 2006, il se délectèrent de 90% de ceux-ci avant les vendanges!... De quoi désespérer!...

Lisson_080907_009   Lisson_080907_014   Lisson_080907_015

Mais, rien à craindre pour le millésime 2007, en bonne partie (le pinot noir) vendangé à ce jour. Les mesures adaptées ont été prises, là aussi, au prix d'un travail "annexe" considérable. Un triple rang de fils électriques isole la vigne des "prédateurs". Un chemin permet de passer d'une terrasse à l'autre et de faire le tour d'un superbe vignoble. Et notamment le Clos des Cèdres, planté de mourvèdre, une sorte de cirque noyé de soleil, à faire pâlir tous les Bandol de la Terre!... D'ailleurs, Claude Bourguignon, soi-même, compare cet endroit à la Coulée de Serrant!... Pour le plus grand plaisir d'Iris!...

Lisson_080907_017   Lisson_080907_019

Après un passage par le cuvier hors normes (!), dans lequel il est possible de prendre le plus grand soin du raisin, grâce notamment, à une liaison par gravité, vers le chai à barriques, des plus artisanales, mais des plus efficaces, retour sur la terrasse (qui ferait pâlir Opus One!...), pour apprécier un Clos des Cèdres 2001 : puissant, élégant, suave. Il était supposé austère, fermé et le voilà délicatement aromatique, avec une très belle minéralité et une tension qui ne peut laisser indifférent!...

Lisson_080907_020   Lisson_080907_022   Lisson_080907_021

Comment peut-on l'être d'ailleurs, au sortir de la découverte du Domaine de Lisson?... On se prend à rêver de voir quelques projets en suspend se concrétiser : une parcelle exposée nord, plantée de chenin, afin d'en faire un grand passerillé, ou une huile d'olive extraite de ces vénérables oliviers!... Mais, il faut d'abord vivre le jour présent... D'ailleurs, pour suivre les aventures d'Iris, n'oubliez pas de passer régulièrement par son blog. Et peut-être prévoir de lui rendre visite, un de ces jours!... Un véritable coup de coeur en Haut-Languedoc!...