Il est des hasards, parfois, qui vous font voyager, extrapoler!... En ce dimanche après-midi, je suis à la recherche d'un quelque morceau de pin, marqué du sceau d'un Grand Cru bordelais. J'ouvre cette malle qui a navigué sur nombre d'océans. Elle contient du linge de maison, pour l'essentiel. Au fond, un lot d'estampes vernies. Parmi celles-ci, un sous-verre encadré, qui protège tant bien que mal, un billet jauni écrit à la main, à la121107_006 plume Sergent Major sans doute. C'est une citation à l'ordre des Troupes du Génie!... Elle est au nom de mon grand-père, Arsène... et nous sommes le 11 Novembre!...

Ce billet évoque un acte de bravoure de mon aïeul : en ce 15 juillet 1918, sous la mitraille et les tirs de l'artillerie ennemie (c'est le jour de la dernière offensive allemande de la Grande Guerre!), il est témoin de l'explosion d'un obus, à 300 mètres de sa position, qui blesse deux officiers!... Il fait ni une ni deux et seulement armé de sa vingtaine d'années, "s'offre pour secourir" les deux blessés et les ramener, "malgré un feu violent", auprès d'un poste de secours proche!...

On se demande parfois ce qui déclenche de tels actes, dont on se croit incapables!?... Les senteurs de la terre sèche de l'été, retournée par la canonnade, à moins qu'elle ne soit justement humide, après la dernière averse d'orage?... Est-ce l'odeur de la poudre ou un instinct exacerbé de camaraderie, de solidarité?... Un instant de lucidité, de clairvoyance ou, au contraire, de désespoir, presque suicidaire?... A quoi pense-t-on, lorsqu'on revient essoufflé, au bout de quelques minutes, retrouver l'abri?...

Je me perds dans des pensées teintées d'héroïsme historique. Je pense aussi à tous ces Alliés, venus du bout du monde, s'arc-bouter dans la Somme, la Marne, en Champagne. On célèbre la fin d'une guerre aujourd'hui et non des moindres!... Des images de drapeaux qui se croisent et s'unissent pour saluer la paix...

121107_001  121107_003  121107_004  121107_002

Justement, pour ce soir, j'ai prévu une recette en provenance directe des USA. Spare ribs et riz tex-mex!... Des travers de porc grillés en fait, avec force ketchup, sauce soja, miel, riz, haricots rouges, épis de maïs, tabasco et même cacahuètes concassées!... Et pour accompagner ce plat, une très belle Syrah 2002 australienne, made in Chapoutier, à la texture séduisante et à l'équilibre très satisfaisant. Une sorte d'hommage aux Diggers, les Poilus des Antipodes!... Au nom du souvenir!...

Consultez d'autres comptes-rendus Flash sur les Dégustantanés du blog d'Olif