Voilà une cuvée qui a sa place sur les belles, voire grandes tables, de notre beau pays!... Et d'ailleurs!... Pour cette soirée, au cours de laquelle nous avons pu apprécier une darne de saumon grillé et sa petite sauce crème fraîche et citron, en toute simplicité, il nous fallait un grand blanc de caractère. Pas de ceux que l'on trouve parfois, fardé, maquillé et... sans âme!...

26102008_003   26102008_002   26102008_001

Un chenin d'Anjou donc, jeune, très jeune encore!... La cuvée Les Nourrissons 2004, de Stéphane Bernaudeau, issue de vignes centenaires. Une très belle expression de fruit mûr et des arômes marqués du minéral. Sa robe, d'un bel or brillant, n'a d'égale que sa bouche, pure et puissante. Longueur, profondeur insondable!... Rétro intense et rectiligne. Au niveau des meilleurs!... Toutes origines confondues!...

Nourrissons

Mayo yaune, M. Bernaudeau!... En espérant que vous voudrez bien pardonner cette digression vendéenno-cyclismique, sachant qu'en Vendée, un autre Bernaudeau, prénommé Jean-René celui-là, fut aussi porteur du maillot jaune du Tour de France, naguère.

Ce qui me permet de saluer au passage quelques blogueurs!... Puisque nous savons depuis peu, qu'en juillet 2009, une étape de la Grand Boucle partira de Pontarlier (si, si, si...), traversera la Suisse, pour rejoindre Verbier et repartir le lendemain de Martigny!... L'occasion, pour les coureurs, de ne pas courir à l'eau claire!... Jura le matin, petite arvine le soir, quel régime!...

Consultez d'autres comptes-rendus Flash sur les Dégustantanés du blog d'Olif