750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
La Pipette aux quatre vins
La Pipette aux quatre vins
Publicité
Newsletter
Pages
Derniers commentaires
Archives
La Pipette aux quatre vins
Visiteurs
Depuis la création 1 097 548
10 novembre 2008

Cyril Le Moing, bilan des vendanges 2008

Lors de ma dernière escapade en Anjou, avant même de rendre visite à Olivier Cousin, j'ai pu rencontrer l'un de ses plus proches voisins, à Martigné-Briand, du côté de Fline, Cyril Le Moing, soi-même, pour un petit bilan des vendanges 2008. J'ai pu également apprécier ses talents aux fourneaux, qu'il exprime volontiers, dès que la vigne lui en laisse le loisir. Évocation rapide du menu, car si je vous dis que Cyril et Nam-Joo, justes de retour d'Erquy (22), chargés de grands sacs d'un coquillage, grande spécialité de la Baie de St Brieuc, qui offre moult possibilités de succulentes recettes (et d'accords avec le chenin angevin!...), vous allez penser que je suis devenu coquillovore!... Et d'un certain point de vue, vous n'aurez pas tort!...

Et donc, avant de passer à table, je me retrouve aux côtés de Matthieu Gondard, Marchand de Vins du côté de Montpellier, fan de chenin déclaré (mais pas seulement!) et de passage dans la région, à la recherche de quelques merveilles...

111007_017   111007_016   111007_018

Le bilan du millésime 2008, Cyril Le Moing le dresse ainsi :

"Le début septembre est pluvieux et laisse apparaître quelques foyers de botrytis, sur le gamay notamment. Mais, le beau temps est de retour à partir du 12 et se maintient jusqu'à la fin des vendanges. Très beaux blancs ramassés sans botrytis, dans l'esprit des 2007, peut-être un peu plus denses et tendus. Les rendements sont bas, autour de 10 hl/ha, à cause du gel et avec 13,5° de moyenne.

Grolleau noir (Grolle Noire) et gamay (Le Ponge) sont ramassés à 12°. Ce seront des vins de soif, dans l'esprit des 2007, avec un peu moins d'acidité. Le beau temps est arrivé trop tard, pour faire monter les degrés sur ces cépages (rendements de l'ordre de 16 hl/ha), contrairement aux cabernets, qui ont pleinement profité de la belle arrière-saison. Le vin issu de la nouvelle parcelle (Le Ponge également) de cabernet franc centenaire (13° et 10 hl/ha) s'exprime déjà tout en longueur et finesse. Le cabernet sauvignon, quant à lui, celui de la cuvée Le Bois du Gland est, à ce stade, plus ramassé et tannique (13,8° et... 6 hl/ha, à cause de la coulure!) et dans l'esprit des 2004 et 2005, un peu moins dense toutefois."

30102008_005   30102008_007   30102008_004

Nous avons également pu revoir les blancs 2007 : le sauvignon, tiré sur cuve, Schistes, à la très jolie expression délicatement citronnée et le chenin, Les Gains de Maligné, assez intense, à la rondeur bien soutenue par l'acidité. Bientôt, nous pourrons aussi découvrir Le Coteau du Lys, issu de vignes centenaires de chenin, à peine mis en bouteilles.

Je devine d'ores et déjà votre question : où peut-on trouver les cuvées (rares) de Cyril Le Moing?... Anges Vins, à St Aubin de Luigné?... Raté! Cette année, vous ne pourrez l'y rencontrer que comme visiteur!... Renaissance des Appellations, la veille du Salon des Vins de Loire?... Encore raté!... En fait, il dispose de trop peu de vin disponible. Et donc, plus simple qu'un fidèle importateur japonnais, qui distribue au pays du Soleil Levant, vous pouvez vous tourner vers quelques cavistes et bars à vins, dont Arnaud Dietrich (Trink!), basé en Bretagne, la Cave Anthocyanes, à Orléans, ou encore Le Baratin (Paris XXè) ou Le Verre Volé (Paris Xè).

111007_008   30102008_001   111007_006

Et sinon?... Lui rendre visite!... L'Anjou, une bonne idée pour votre prochaine escapade!...

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité