C'était à l'occasion des vendanges 2008, courant octobre. J'avais évoqué ici-même, un vigneron peu connu du vignoble vendéen et même, très occasionnel, puisque toujours caviste aux Sables d'Olonne, à l'époque!... Il ne proposait que quelques centaines de bouteille de chenin sec, le Chemin du Querry, issu d'une petite parcelle, sise sur la commune de Talmont-Saint Hilaire, non loin de Port-Bourgenay.

Mais, Jean-Marc Tard, puisque c'est de lui qu'il s'agit, exprimait alors clairement sa volonté de donner une nouvelle orientation à sa vie : vendre sa cave sablaise et devenir vigneron, à temps plein, dans les Fiefs Vendéens!... Bien sûr, il avait alors une petite idée derrière la tête!... Quelques mois plus tard, le voilà installé en Pays Yonnais, dans un petit village qui compte quelques hectares classés en Mareuil. Bienvenue à Chaillé sous les Ormeaux, village connu pour sa Maison des Libellules, sur les coteaux du Yon, au tout nouveau Domaine des Jumeaux!...

19052009_011   19052009_016

Il s'agit, en fait, de l'ancien Domaine des Rochettes, qui comptait 14 ha sur les communes de Chaillé, St Florent des Bois et Le Tablier et appartenant à la famille Laurent, bien connu en Vendée (et ailleurs) pour sa production de produits destinés au bâtiment et, accessoirement, pour le vecteur de communication du Vendée Globe, sous la marque PRB. Les dernières années, l'ensemble de la production était écoulé par le négoce.

Désormais, certaines parcelles (1,8 ha de chenin et 1,2 de chardonnay!) ayant été arrachées, pour cause de projet de lotissement (toujours le bâtiment!... Et quand il va, tout va!... La crise?... Quelle crise?...), le domaine compte près de neuf hectares, dispersés sur les trois mêmes communes. Notez que la parcelle sur St Florent est hors appellation et sera probablement arrachée, afin de pouvoir planter (du blanc!) dans certains secteurs plus favorables.

19052009_005   19052009_010   19052009_004

Première découverte donc, en compagnie du vigneron, de certaines parcelles. Il faut noter avant tout, que Jean-Marc Tard s'est inscrit immédiatement dans une démarche bio. Tout le vignoble est placé en reconversion. Il est non seulement, le seul vigneron de la commune, mais le seul (pour le moment) ayant opté pour la méthode dans le secteur de Mareuil, hormis Jérémie Mourat, pour son Clos Saint André.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le vigneron est travailleur!... Il est impressionnant de voir, juste quatre mois après son installation, l'état d'un vignoble qui, en janvier, était couvert de ronces!... Sans 19052009_001parler de la taille, qu'il a du organiser, tant bien que mal, alors qu'une partie des raisins n'avaient même pas été ramassés en 2008!... Et de la vétusté des locaux,19052009_003 comptant néanmoins une série de cuves en béton plutôt intéressantes (dont certaines pleines de vinaigre!...), mais aussi du matériel hors d'âge!...

En premier lieu, passage dans le secteur dit Les Rochettes, sur la commune de St Florent des Bois, avec deux parcelles distinctes. Tout d'abord, Le Paradis, un coteau exposé est-sud-est, planté de deux hectares de gamay (voir ci-dessus). Un sol peu profond, avec parfois de gros galets blancs, site connu comme étant celui d'une très ancienne carrière. L'extrémité ouest de la parcelle, près de la friche de genêts, sera à terme, planté d'un cépage blanc. A priori, le gamay de cette parcelle sera destiné à la production d'une cuvée de rosé, à moins que les informations glanées au fil du temps n'incite le vigneron à proposer un rouge et, pourquoi pas issu, d'une vinification en macération carbonique?...

19052009_006   19052009_008   19052009_007

De l'autre côté du chemin, un autre coteau exposé ouest-sud-ouest : Les Rochettes, planté d'un peu plus d'un hectare de pinot noir, cépage largement majoritaire au domaine. Le sol est assez léger, plutôt sablo-limoneux. Une parcelle très convoitée... qui donne de bons espoirs à Jean-Marc Tard. Comme sur l'ensemble des secteurs, les vignes ont une quinzaine d'années et sont plantées à 5 400 pieds à l'hectare environ. Il reste encore du travail, sous le rang notamment (à la pioche!...), mais la terre semble respirer la santé!... Dès l'an prochain,  il n'est pas impossible qu'un rang sur deux soit enherbé, afin notamment de faciliter les interventions, si nécessaire...

19052009_013   19052009_015   19052009_012

Nous traversons ensuite le village, pour passer rive droite du Yon. Nous passons à proximité de la petite vigne enclavée, dite Le Moulin, plantée de cabernet franc plus ancien et pénétrons dans la parcelle dite de La Citadelle. Sur la gauche, une grosse dominante de pinot noir là encore (1,8 ha) et des sols composés, en partie, d'argiles assez légères. Globalement, une exposition ouest-nord-ouest.

Quelques hectomètres encore et nous voici désormais au lieu-dit Les Noues, sur la route de Nesmy. On trouve là, 60 ares de négrette plantée en 1989 (photo 2), plus une parcelle en fermage, qui devrait être arrachée d'ici peu. Là aussi, une vigne qui rempli d'espoir le vigneron!...

Bien sûr, il faudra de la patience aux amateurs et de l'abnégation (pour le moins!) au vigneron. Mais, il s'agit bien là d'un nouveau mousquetaire du bio en Vendée. Après Thierry Michon, rejoint désormais par Samuel Mégnan, à Brem, mais également Jérémie Mourat, à Mareuil, pour son Clos Saint André. La route est encore longue...

17042009_001   17042009_008   17042009_009

Du nouveau donc, que les Revevineuses et Revevineurs pourront découvrir dès ce soir, dans le patio du Chai Carlina, à St Jean de Monts!... Du moins partiellement, puisque n'est disponible, pour le moment, que le Chemin du Querry 2007. Mais, seront présents également, pour l'occasion, Anne et Alain Chauveau, du Domaine Roche Buffère, un autre vignoble assez récent, situé lui à Rosnay, dans le secteur de Mareuil également, dont j'aurais certainement l'occasion de vous reparler avant longtemps!...