6 juin 2009 : au nord, là-bas, les personnalités ont rendez-vous on the Omaha Beach. Plus tard, en soirée, Auvergnats et Catalans se retrouvent sur le pré, à St Denis, pour la finale du championnat. Les premiers étaient gonflés et ne manquaient pas d'air (Michelin oblige!), mais les seconds avaient les bonnes cartes, genre As du volant et Increvable, du Mille Bornes!...

Sur la table, pour le dîner, un poulet à l'estragon et de la grenaille de Noirmoutier. Pour accompagner le tout, ce put être un Côtes d'Auvergne, ou un gamay du Forez, mais, finalement, la flacon était un Vin de Pays des Côtes Catalanes, la cuvée Enfant sauvage 2006, précisément du Domaine Les Enfants Sauvages, de Nikolaus et Carolin Bantlin.

06062009_002   06062009_005   06062009_003

La victoire avait-elle déjà choisi son camp?... En tout cas, hier soir, Marty et Porical, catalans pure souche, c'était un peu comme le carignan et le grenache noir de la cuvée : vigueur, force et détermination. Talent aussi et précision. Et, quelque part, une sorte de fidélité à la terre catalane et à l'esprit du Roussillon, terre d'accueil s'il en est, que l'on soit Allemands d'origine, comme le couple de vignerons de ce domaine, ou encore Néo-Zélandais, Argentin, Roumain, ou originaire des Samoa ou des Tonga, lorsqu'on est joueur de rugby à l'USAP!... Et quand l'équipe de... Montferrand s'en va jouer à Perpignan...

06062009_001   06062009_004

Et comment illustrer cela mieux qu'à la lecture de la contre-étiquette de cette cuvée et de l'extrait de Jean Le Bleu, de Jean Giono (un Provençal, lui) :

Ah! S'il fallait défendre des rivières, des collines, des montagnes,
des ciels, des vents, des pluies, je dirais :
D'accord, c'est notre travail. Battons-nous, tout notre bonheur de vivre est là.

Avouons le, on devient vite un peu fan du Roussillon!... Et bravo aux sanc e or!...

Consultez d'autres comptes-rendus Flash sur les Dégustantanés du blog d'Olif