Avant une escapade très attendue en Pessac-Léognan et en Haut-Médoc, pour quelques heures de vendanges bordelaises, voici d'autres nouvelles, en droite ligne du Beaujolais, mais également du Roussillon. Là-bas, il ne reste que quelques muscats à ramasser, ça et là... Et où une autre escapade se prépare avec Vigne'Horizons!...

vedanges20092

Jolie photo, catégorie ambiance, qui nous vient de chez Jean-Claude Lapalu, au coeur du Beaujolais et dont on ne présente plus les Brouilly!... Rang du Merle, Cuvée des Fous, Croix des Rameaux, sans oublier le Beaujolais-Villages Nouveau, en vin de soif, pur plaisir.

vedanges200921   vedanges200918   vedanges200911
Crédit photos : Jean-Claude LAPALU

Le vigneron résume ainsi les conditions qui ont présidé au millésime 2009 : "Après un hiver froid, sur l'ensemble du printemps, l'ensoleillement a été supérieur à la moyenne. Début juin, les orages se manifestent sans faire de dégâts (ce n'est pas le cas partout!). Après cette période orageuse et depuis la mi-juin, nous sommes entrés dans une période de beau temps, chaud, qui facilite le travail cette année et nous conforte pour une date de vendanges plus précoce qu'en 2008 et, si août est comme le moi de mai, comme nous avons l'habitude de le dire chez nous, "nous tenons peut-être une belle année" et c'est chose faite! La date des vendanges est fixée au 27 août, la cueillette des raisins se déroulant sous un temps estival, les raisins sont sains et sucrés. Le millésime!!!!!!

Du côté du Roussillon, tant Bruno Duchêne, de Banyuls, que Benoît Danjou, d'Espira de l'Agly, confirment les informations apportées là par Jean-Philippe Padié, de Calce, notamment, pour ce qui est des dates très précoces de vendanges :

"Tout est en cave pour notre part (21/09). Vendanges assez serrées. On a commencé le 18 août et fini le 8 septembre. Il a fallu un peu courir jusqu'à fin août. Le temps était torride, les nuits chaudes. Ma crainte était que les raisins concentrent trop, avec des acidités qui se barrent!... Les nuits ont commencé à se rafraîchir tout début septembre. Au final, les équilibres sont intéressants (peut-être avec moins d'acidité que 2007 et 2008). Les expressions aromatiques sont très intenses, les couleurs diffusent très vite, les tannins sont fins. Une année totalement nouvelle, donc. L'état sanitaire était bon, mais il y a eu un stress hydrique assez marqué sur certaines vignes. Donc, sur une même grappe, il a fallu trier des grains verts et des grains qui étaient confits. Un peu comme en 2003 finalement..."

01042009_062   01042009_037   01042009_053

"Il y a eu de l'eau jusqu'à fin juin. La plante s'est refait une petite santé. C'était la fête pour elle (pour le mildiou aussi d'ailleurs!). Enfin, de l'eau, on en profite. On fait de la feuille, des réserves... Et puis, courant juillet, on coupe le robinet! Avec en plus, des températures caniculaires. Là, elle s'est calmée. Certaines ont continué à bien bosser. Peut-être que les schistes, naturellement plus filtrants, plus pauvres en argiles, ont mieux réagi?... Je ne la jouerais pas "à la Bordelaise", en fanfaronnant que c'est encore une fois, le millésime du siècle!... Une année différente, comme d'hab'. Une année intéressante, comme d'hab'!... Une année qui aura demandé pas mal de vigilance à la vigne, pendant la01042009_092 période végétative, avec une forte pression phyto 01042009_048(mildiou, oïdium, eudémis...). Une année avec de tout petits rendements aussi. Déjà que c'était pas bien épais!... En plus, certaines vignes ont été nettoyées par les sangliers, notamment la "vallée oubliée" de marnes noires (Comme Jou). On y faisait du 5 hl/ha d'habitude, on est passé à moins d'1 hl/ha!... Sales bêtes!... Eux aussi avaient faim et soif. Ce que la nature donne... Une année à la fois tempérée (au début du cycle, jusqu'à la fermeture de la grappe) et très solaire dès le début de la véraison. On aura, je pense, cette "ambivalence" au final. Pour l'heure, tout fermente tranquillement. J'ai fait le choix de macérations plus courtes, avec une proportion grandissante de grappes entières, pour amener un peu plus de fraîcheur et de tension. Les malos commencent à s'enclencher discrètement par ci par là... Il faut veiller au grain. Enfin, maintenant, c'est juste de l'attention et de l'écoute, dans l'intimité de la cave... Voilà pour ce qui est de Calce. L'été cède la place à l'automne. En attendant les châtaignes avec impatience!..."

Roussillon toujours, n'oubliez pas la chronique d'Hervé Bizeul, du Clos des Fées, à Vingrau. Des billets quotidiens incomparables. Des photos comme si vous y étiez!...

Enfin, d'autres chroniques, bordelaises celles-là : Jean-Marc Quarin, en live, nous apporte une foule d'informations, de rapports météo, d'entretiens, qui s'avèrent passionnants!... "Septembre fera ou défera le millésime!..."

Alors, faites vos jeux!...