A St Aubin de Luigné, ce week-end, se déroule la 6è édition de Anges Vins, at home!... Quelques barbes et tempes grisonnent désormais, aussi bien côté vignerons que visiteurs, mais les esprits et les coeurs de la plupart débordent de jeunesse, de défi, d'envie de découvertes, de soif d'aujourd'hui et de demain!... Viva Anjou libre!...

26112011 005

Chenin, grolleau, breton et pet' nats' sont de la fête!... Une vingtaine de vignerons et autant de domaines se retrouvent donc dans la salle Jean de Pontoise, curé de St Aubin au XVIè siècle, accessoirement, propriétaire d'un château et d'un domaine sur la commune parisienne de Kremlin-Bicêtre et évêque de Winchester!... Heureuse époque!... On dit même qu'il fût, avec son père Bernard de Pontoise, médecin du Pape Alexandre VI Borgia, à Rome, dont l'écusson figure d'ailleurs en bonne place, sur l'un des mûrs de l'ancien presbytère ligérien!... Curieux cocktail en fait, à y regarder de plus près, que de réunir dans un même lieu, le Kremlin, Winchester et les Borgia!... Pas étonnant finalement, d'y retrouver une certaine propension de certains acteurs à dégainer avec aisance ou de prôner... que Viva la Revoluccccion!...

C'était la minute historico-déjantée, offerte par La Pipette aux quatre vins!... Il faut quand même rappeler au passage que nous avons là les représentants de deux vagues successives de vignerons, voire trois. La première peut-être qualifiée "d'historique", avec les Cousin, Daviau, Chaffardon et Ménard, à laquelle on peut adjoindre les Angeli, Baudouin, Mosse, Pithon (toutes générations confondues) et Oosterlinck, tous détenteurs de quelques clés du terroir layonesque. Puis, vint ensuite la "nouvelle vague" de la fin des années 90, dont les représentants les plus connus sont Richard Leroy et Stéphane Bernaudeau (avec Olivier Van Ettinger à l'époque) et enfin, les jeunes qui montent, composant une cordée insatiable : Jean-Christophe Garnier (avec Cyril Le Moing par ailleurs, mais plus Claude Pichard, parti vers d'autres aventures), mais aussi les Courault, Chéné, Rochard, Bainbridge (l'Angleterre garde un oeil sur l'Anjou!), Stéphane PZ, Herbel, Saurigny, sans oublier le Domaine des Griottes, qui furent souvent les acteurs attentifs et discrets, au sein des domaines plus connus et qui ont vite aspiré à voler de leurs propres ailes, n'ignorant rien des difficultés à surmonter, mais s'appuyant sur la forte solidarité en vigueur dans le groupe Anges Vins.

26112011 00126112011 00326112011 006
26112011 00726112011 01026112011 011
26112011 01226112011 01426112011 016

Un groupe qui attend et observe avec attention l'arrivée de la future nouvelle vague angevine, réunie au sein de la nouvelle association En joue connection, dont la douzaine de membre tiendra salon les 17 et 18 décembre prochain au Clos des Sables, à la Rambaudière de Champ sur Layon. On peut même être enclin à penser que la rencontre vaudra doublement le déplacement, de par les découvertes à y faire bien sûr, mais aussi par la présence amusée des "anciens", dont certains semblent attendre avec une certaine impatience de se retrouver de l'autre côté de la barrière!... Juges et partie... d'en éclats de rire!... Et quand on sait que d'aucuns, tel Olivier Cousin, pensent que cette tendance à l'installation de jeunes vignerons devrait s'étendre dans la région, du fait notamment que certains "conventionnels" sont prêts à lâcher quelques parcelles çà et là, afin de réduire leur aire d'action (et d'influence!) qu'ils estiment trop vaste désormais, on peut penser que l'Anjou bio et le Layon vont connaître un fort mascaret, que les amateurs et professionnels ne manqueront pas de surfer!... L'Anjou rejoignant ainsi pleinement les dynamiques de l'Ardèche, du Roussillon et du Jura, souvent cités comme exemples, avec d'autres comme la Touraine ou le Beaujolais, voire une partie du Rhône et même la Savoie. Renouvellement des livres de cave et cartes des vins à prévoir et/ou à espérer!...

Quelques jolies quilles donc, appréciées lors de ce samedi brumeux. Difficile d'être exhaustif en une petite journée de dégustation qui reste, rappelons-le au passage, une suite d'impressions saisies au cours de conversations avec les vignerons et l'occasion de prendre, avant tout, rendez-vous pour des visites futures (et pour certaines repoussées depuis longtemps, pour manque de temps!). Néanmoins, on peut citer sans crainte une jolie série chez Stéphane Bernaudeau, où Terres Blanches 2010, en éclaireur du millésime (très botrytis au domaine) laisse à penser que les Nourrissons ne nous laisseront pas sur les Sables!... Les rouges également, Chantelée 2010 (gamay/grolleau) et Les Vrilles 2010 (pur cabernet) sont dotés d'une belle dynamique.

Avec Didier Chaffardon, on s'étonne toujours des cuvées proposées, qui ne laissent personne indifférent. L'Indolent 2009 et qui plus est, Isidore 2009, avec 28 à 30 gr de sucres résiduels environ, surprennent les aficionados du domaine, qui proposa naguère des versions de la deuxième cuvée, catégorie lame de samouraï!... Dans un autre registre donc, mais la finale d'Isidore apporte ce tranchant habituel et une belle impression de tension en rétro. Un vin que Didier place très haut dans sa hiérarchie personnelle, de ceux produits au domaine!... L'Incrédule 2010 (100% cabernet franc) est très homogène, solide. Tout en appréciant un verre de L'Ailé Faon rose (attention de ne pas en apercevoir avant la fin de la journée!), agréable pet' nat' rosé pur fruit, on apprend au passage que le vigneron dispose de barriques de liquoreux 2011, catégorie monstres indomptables, à plus de 35° nature!...'Pas être facile d'ammener ça au bout!... A suivre!...

Chez Jean-Christophe Garnier, un très joli Bézigon 2010, mais La Roche 2009 n'est pas en reste!... A noter que le vigneron va pouvoir faire construire un nouveau bâtiment, devenu indispensable, et que le domaine va atteindre un total de 6 ha, avec la reprise de 2,5 ha de rouges, dont une partie intéressante de vieux pineau d'Aunis. Ne perdez pas le fil, à St Lambert!...

Non loin de là, la gamme de Bruno Rochard se montre cohérente et solide. Pas de fausse note et toujours sa cuvée de pur grolleau de 90 ans, Les Coteaux Kanté 2010, en guise de porte étendard du Domaine de Mirebeau.

Il convient de citer également Toby  Bainbridge qui, après six ans de bons et loyaux services chez Agnès et René Mosse, prend son envol en solo. S'il a été une piste à suivre, parfois, ces dernières années, le voilà prêt à prendre la route, avec notamment le pétillant grolleau primeur Belle Julie 2011, plus anecdotique que le pur cabernet franc 2010, HWY.8 (pour Highway n°8, la route qui traverse le paysage de ses parents en Angleterre!), solide et frais, sans oublier la cuvée Rouge aux lèvres 2010. Nouvelle aventure, mais sans doute pas Highway to Hell!...

Enfin, souvent citée au cours de cet après-midi, par les uns et les autres, la série de 2010 proposée par Benoît  Courault se révèle assez remarquable. Trois blancs élégants et frais, d'où Gilbourg ressort grandi, comme une sorte de leader du domaine et peut-être du cru. Mais, les rouges s'élèvent au niveau des chenins. Les Tabeneaux 2010 (cabernet franc et grolleau), La Coulée (pur grolleau) et Les Rouliers (100% cabernet franc) forment une trilogie emballante!... Y'a du talent dans ces flacons!... A ne pas manquer!... La visite au domaine s'impose depuis longtemps, elle devra vite se concrétiser!... (arrête de rire, Benoît!...)

La journée se termine. Tout en appréciant un verre d'Anjou blanc de René Mosse et en devisant avec Richard Leroy (dont les lots de 2011, goûtés au domaine deux jours plus tôt, révèlent déjà toute leur élégance, leur pureté et une définition de style remarquable!) voilà-t-y pas qu'Etienne Davodeau est annoncé!... Le vigneron de Rablay suggère qu'on ne fasse pas d'annonce au micro, afin de prévenir toute émeute!... Néanmoins, les quelques visiteurs qui ont pu faire l'achat de la déjà célèbre bande dessinée Les Ignorants, proposée à l'entrée du salon, ont la chance d'obtenir du même coup, la double dédicace de l'auteur et du vigneron. Gâtés, va!... Courtoise conversation au passage. Rendez-vous est pris... pour plus tard!...