07 décembre 2012

Etienne Courtois, vigneron en Sologne, au nom du père

La Sologne. Vue du ciel ou en jetant un oeil sur une carte, on imagine une contrée partagée entre la terre et l'eau. On pense moins à la forêt (encore que, avec la pratique de la chasse!) et qui plus est à la vigne, qui sont comme des îlots que l'on imagine vivants et symboliques d'une région. Ici, comme dans bien des appellations méconnues, les parcelles viticoles sont désormais réduites à la portion congrue, au regard des centaines, voire des milliers d'hectares existants au début du XXè siècle. Et encore, ne faut-il pas... [Lire la suite]