Premier week-end de juin, grand beau temps à l'Ouest. En cette fin de journée du dimanche nous arrivent des nouvelles de chutes de grêle, plus à l'Est... Pensées pour les vignerons qui guettent le ciel ce soir... Ici, à l'exception de ceux qui étaient contraints de garder le home sweet home, afin d'effectuer quelques menus travaux de peinture, beaucoup ont pris la direction de la mer, voire des îles. C'est le cas de Madame PhR, partie avec un petit groupe d'amis randonneurs du côté de Quiberon et de l'Île de Houat. Qui l'en blâmerait?... Quelques bouchons sur la route du retour?... C'est bête! (bien fait!).

Dans ces cas là, étant par ailleurs occupé, deux jours durant, par des pots de peinture, des rouleaux et des pinceaux, je passe aux fourneaux, histoire d'agrémenter le dîner dominical, pensant au passage à cette randonneuse émérite, ayant du se contenter de barres de céréales, de pâté d'un célèbre mataf, de boisson énergétique, j'en passe et des meilleurs!... (mon oeil!).

001

Tout commence donc par le repérage d'une recette sympathique, en l'occurence des truites aux olives en papillote, issue d'une revue de cuisine italienne. Plutôt simple et potentiellement goûteux!... Cependant, le marché ne se déroule pas comme prévu. Vous pouvez toujours courir pour trouver deux truites, un 6 juin à 10h du matin, à La Roche sur Yon!... Chez mon poissonnier habituel, je découvre du bar moucheté portion, qui me semble apte à remplacer le spécimen de salmonidé visé au préalable. Pas de chance, il n'en reste plus qu'un exemplaire lorsque mon tour arrive!... "Pourquoi pas une daurade?..." Allez hop, emballez, c'est pesé!... Vidée, écaillée. "Combien de temps pour une cuisson en papillote?... Vingt minutes!"

Je reste néanmoins sur la recette de départ, qui comprend aussi des olives vertes et de la poitrine fumée, sans oublier le laurier, le persil, les échalotes hachées et le vin blanc, pour l'occasion un Clos Saint André 2011 de Jérémie Mourat, à Mareuil, au coeur de la Vendée.

002

C'est l'heure!... Il faut s'y mettre, même si le retour de Madame PhR s'annonce tardif, pour cause de bouchons du dimanche soir. "C'est pas grave, on réveillonnera!" me dit-elle. Elles sont cools ces retraitées!... Je commence par chercher le papier sulfurisé, voire aluminium dans le tiroir habituel... Rupture de stock!... Et je fais quoi moi?... Qu'à cela ne tienne Étienne, nous voilà partis pour une cuisson au four des plus classiques. Va falloir la jouer fine!...

Vingt cinq minutes plus tard, fini le bronzage en cabine pour la daurade. L'interphone tintinnabule (enfin, grésille plutôt) et nous voilà réunis pour un dîner en tête à tête (bronzée pour certaine!). L'équipe de France vient de se prendre une branlée par les Diables Rouges (on entendra chanter les camemberts, on entendra chanter les camemberts! air connu). Finalement, d'une recette, l'autre!... Dans le sport, tous les techniciens vous le diront : il faut savoir dé-pro-gram-mer!...