Voilà un titre à faire rosir Sandrine Goeyverts elle-même, surprise à relire, au coeur de la nuit, le rouge Manifeste pour le vin naturel, d'Antonin Iommi-Amunategui - aux Éditions de l'Epure-Marie Rocher - juste sorti à 666 exemplaires, au plus profond d'un l'été brûlant et d'un mois d'août parfois moite. L'énorme et vieux ventilateur essayait d'brasser l'air lourd d'odeur (air connu)...

Je vous avez laissés, voilà quelques semaines, avec les affres de multiples démarches, dossiers envoyés aux quatre points de l'horizon, aux quatre vents, avant d'ouvrir aux quatre vins. Depuis, la plupart sont revenus avec des avis favorables, comme autant d'encouragements à continuer le chemin, ou plutôt le vol. L'escale yonnaise de La Vinopostale prend forme. Pas comme un bruit de moteur?...

11885162_10207403085333311_3942699255633728801_n

Les clés!... Quelque chose qui vous sort d'une sorte de virtualité, voire vous donne de la légitimité, au moment de vous lancer pleinement dans l'aventure, même si l'on a déjà passé beaucoup de temps en démarches et en contacts divers. Pas le tout d'avoir des idées, va falloir faire couler le pétrole!... Et pas d'émir dans le secteur!... Je pourrais peut-être en toucher deux mots à Napoléon sur son cheval, au centre de la place éponyme... Dans la foulée, l'architecte des Bâtiments de France se prononce. Il décide d'une non opposition et donne son accord, à propos de l'enseigne. Bientôt en ligne, patientez juste quelques jours...

11918945_10207424227021840_7898143587659511944_n   11923564_10207430019526649_4600441516898964428_n   11229404_10207424229341898_4120797275703184909_n

Et tout à coup, ce local, que l'on a choisi et pour lequel on se demande encore s'il est bien celui qu'il nous faut, s'anime!... Peinture, deux doigts (pas dans la prise!) d'électricité... La mise en service avec ERDF se passe sans problème, déjà le facteur du quartier dépose quelques factures. Tiens, toujours aucune nouvelle en matière de téléphonie... Bizarre...

Je me sens bien dans mon rôle de manager, voire d'inspecteur des travaux finis!... Mais, ceux qui m'aident n'ont pas besoin de planning, le bricolage, ils savent faire. "Les gars, il faut que je passe à la Mairie et j'irai vous chercher des sandwiches après... et ce qui va avec." Tout le monde est soulagé. Les commerçants du quartier, qui nous ont déjà très bien accueillis, viennent aux nouvelles. Une rue devenue piétonne, une petite terrasse annoncée, juste ce qu'il faut pour contribuer à animer le secteur...

10277082_10207430018766630_7820804667424386116_n   11954596_10207416633392004_6653042110713872655_n   11225725_10207452898858618_8183779015271385437_n

J'essaie de rester dans ce que j'ai à faire. Mais, en fait, par où commencer, ou poursuivre?... Deuxième jour, celui des gros bras et il y a du lourd!... On vérifie et revérifie. "75 cm, le bureau peut passer par la porte?..." Pas de problème, elle fait 80, aux normes d'accessibilité. Lundi, journée de pluie, le mardi est annoncé sec, ouf!... Après le bureau, auquel nous redonnons vie (séquence émotion pour Madame PhR), un frigo, une cave à vin, un bureau de tri postal labellisé authentique et trouvé dans le Bon Coin, des bidons pour la déco, mais aussi, accessoirement, destinés à faire office de table et sièges, chaises et tables pliantes de terrasse. Quoi d'autre?... "Les gars, y'a des étagères arrivées en droite ligne de Slovaquie à monter... Euh, pas de volontaire?..." En fait, une fois montées, elles sont très bien ces étagères...

Quinze jours avant les trois coups... à boire! La presse se déchaîne. Une jolie et jeune stagiaire d'Ouest France fait un article sympa sur "l'Effet Place" un phénomène que les yonnais, notamment les élus, essaient d'appréhender et de mesurer. Pas de doute, le réaménagement de la Place Napoléon draine plus de passage, l'été l'a bien montré et les ouvertures se multiplient. C'est à ce moment que l'on apprend qu'un autre espace commercial est en cours de rénovation... Une autre cave, à l'enseigne de la seconde franchise nationale!... Deux jours plus tard, session de formation, passage obligé pour obtenir le permis d'exploitation. C'est là que je fais la connaissance d'un des stagiaires et découvre un autre projet de cave visant le centre ville!... Une autre franchise, mais qui ne propose que du vin en bibs et des produits régionaux. Je savais déjà qu'ouvrir n'était pas une fin en soi, mais maintenant, c'est sur, il va falloir être bon et résolument offensif...

10635706_10207484613891474_7765623473083718954_n 11896248_10207431076193065_6958175144763906242_n 11900029_10207466247592328_7275801984815433613_n 11986339_10207492747414807_6415320399899125097_n

Côté vignerons (cette boutique est un peu la vôtre!) et fournisseurs divers, l'accueil est le plus souvent enthousiaste. Certes, pour la plupart, ils en ont vu d'autres, mais peut-être, finalement, qu'à leurs yeux, le projet s'inscrit dans une sorte de cohérence et une trajectoire personnelle portée par la passion pour le vin, les rencontres et le partage. C'est un peu ce que j'espère porter en moi. Croisons le verre, le vin doit passer!... J'ai parfois la sensation que tous ces facteurs de vin veulent en être!... Cela peut être gratifiant, mais on découvre une nouvelle pression : être à la hauteur. Cette fois, pas pour relater une rencontre et évoquer la beauté d'un paysage en choisissant les mots, mais parce que demain, verser un verre de vin, ce sera le prolongement du travail et de la passion du vigneron...

Côté stock donc, la liste a une furieuse tendance à s'allonger. Heureusement, mon ministre des finances veille. Ce qui ne l'empêche pas de dire parfois : "Mais, tu n'as pas commandé de ça?!..." Nous nous sommes fixé un plafond, déjà dépassé mais pas explosé. Il y aura des absents à l'ouverture, mais entre les dimensions du local et la supposée cohérence économique, bien des motifs aussi pour repousser quelques commandes. Heureusement, peut-on presque dire, certains domaines n'ont plus rien à vendre!... Quand il ne s'agit pas de raisons climatiques, on s'en réjouit pour eux!... Au passage, novices que nous sommes, nous découvrons le coût du transport. L'angoisse!... Il nous faut forcément composer, notamment avec la compréhension amicale des vignerons, prêts à organiser collectes et envois groupés, même au moment des vendanges!... Un grand, un immense merci à eux...

11988651_10207492745854768_2237987079100161305_n   logo-avec-fond   11951893_10207492746374781_3765214979491080547_n

La décoration se précise. Les images passent de mon esprit tortueux (diront certains!) à l'espace vitrine et à tout ce qui créera une atmosphère particulière. "On n'a pas l'impression d'être dans un magasin!" nous disent deux visiteuses de passage. Il faut dire que les objets du culte, les bouteilles et les verres, ne sont pas encore là!... Dans les prochains jours, les supports de bouteilles originaux seront posés et les échantillons (dont certains nous sont parvenus dans quelque coffre traversant la France à l'occasion d'un mariage récent, encore merci!) viendront défier la clientèle. Quelques cartons seront empilés çà et là. Il y aura de la passion dans l'air!...

Encore quelques jours et vous pourrez découvrir la vitrine, drapée de papier blanc pour le moment et l'enseigne savamment imaginée par un artisan local. Un ensemble qui aura indiscutablement capacité à interpeller. L'enseigne drapeau, accrochée à la façade, prendra les couleurs du logo. Une illustration très évocatrice (de René Couzinet notamment, créateur d'avion natif de la région) aura sa place dans la boutique. Il ne nous restera que la production de quelques cartes de visite, la réception de la marchandise attendue et à chasser nos dernières angoisses (c'est fou comme le cerveau en éveil a capacité à capter les éventuelles chausses-trappes!), sans oublier certains aspects de la saisie informatique (dès que la mise en service de la téléphonie sera effective, hum!...), l'affichage, le community management (assuré par une éminente spécialiste ayant repoussé son voyage de noce pour faire face à l'évènement! Non, je rigole!...)... et à espérer que le soleil brille le 17 septembre prochain pour notre premier envol...

url3

17 septembre, ouverture. Si vous êtes de passage dans la région, programmez le 4 rue des Halles, à La Roche sur Yon sur votre GPS. Pas d'inauguration officielle à cette date, celle-ci devant être organisée au cours du week-end du 11 novembre, plus apte à permettre à quelques vignerons de participer, plutôt que le coeur de septembre, vendanges obligent. Ça va fort et c'est fort!...