Il n'est pas simple encore d'en faire l'inventaire. Pourtant, avant même notre départ, nous devions à Roland Peens, de Wine Cellar, à Cape Town, d'avoir pu dresser une liste de ces vignerons innovants, pour la plupart jeunes, voire très jeunes. Les Young Guns!... Pas loin d'une vingtaine de winemakers (listing in progress!) qui ont décidé de suivre un autre chemin. A la lecture du très récent (et excellent) article de Yaïr Tabor, dans le n°124 de l'incontournable revue Le Rouge & le Blanc (comment, vous n'êtes pas encore abonné à cette revue?!...), il est clair que la révolution est en marche, dans l'Afrique du Sud viticole. D'ailleurs, dès 2010, quelques producteurs indépendants du Swartland ont créé une manifestation annuelle, la Swartland Revolution, qui réunissait quelques participants de la région, autour des membres fondateurs : Adi Badenhorst, Eben Sadie, Callie Louw, Andre et Chris Mullineux, En clair, ceux qui "obtenaient des raisins issus de vignes peu ou pas traitées et vinifiaient avec le minimum d'intrants." En fait, cap (de Bonne Espérance) sur les vins naturels (ou presque) en Afrique du Sud!... En 2015, ce fut la dernière édition de cette réunion annuelle, mais le grand tremblement avait eu lieu et a porté ses fruits. Aujourd'hui, des vignerons passionnants proposent les vins qu'on aime. Partons pour l'épisode le plus récent d'Il était une fois dans le sud, au Swartland!... Mais, ne traînez pas en route, parce qu'ici, tout va plus vite!...

17264386_10212324100315610_8473158847144643310_n

A force de traîner ses guêtres dans les vignobles de la planète, on finit par trouver quelques similitudes entre ce qui se passe au coeur de certaines de nos régions et appellations et dans d'autres contrées, parfois exotiques, mais pour lesquelles nous collectionnons encore quelques préjugés. Les Young Guns pour tout dire, c'est un peu comme nos Anges Vins en moins structurés, ou plutôt comme le groupe En Joue Connection, avec une sorte de militantisme, mais en moins exacerbé. Ils ont à défendre leur idée du vin, mais pour le moment, ils doivent se faufiler entre les dinosaures locaux. Quelque chose comme les Wine's Angels!... Mais ici, on ne les remarque pas à leurs blousons de cuir et leurs engins aux chromes rutilants, mais plutôt à la planche de surf qui traîne dans le pick-up!... Un autre monde, quoi!...

17342782_10212324100955626_3578790390748813870_n   17352100_10212324102195657_6508177784310044116_n   17264243_10212324099755596_653619392209907905_n

~ Jurgen Gouws, Intellego Wines ~

Cap sur le Swartland, donc!... Pour tout dire, nous sommes impatients. Nous prenons la direction de Malmesbury, puis de Paarl. Nous avons rendez-vous avec Jurgen Gouws, à Annex Kloof, une winery que l'on dirait presque au milieu de nulle part, dans le secteur de Paardeberg. On quitte la R45 pour prendre une petite route sur une centaine de mètres (à gauche, roule à gauche!), puis, nous suivons une route en terre battue sur près de quatre kilomètres. Notre Volkswagen de location tient le choc, nous voilà à la campagne, mais quelle campagne!... C'est ici que le jeune vigneron qui monte, qui monte, vinifie sa gamme : Intellego.

17155316_10212324109675844_4466962916674898759_n   17155324_10212324102715670_9152969029353171821_n   17352332_10212324107355786_3528360467538328516_n

Roland Peens dit de lui "qu'il est probablement le leader des producteurs de vins naturels, dans la foulée de Craig Hawkins, de Testalonga." Il faut dire qu'ils ont tous les deux été à bonne école : Lammershoek, où Jurgen est assistant winemaker et où Craig fut au commande d'une partie des vinifications (la gamme des vins naturels) au cours de ces dernières années, celles qui nous ont aussi permis de découvrir quelques unes de ces cuvées, lors de La Dive, à Saumur.

Mais, ce phénomène qui engendre un tel mouvement, ce sont quelque part les conséquences de la fin de l'apartheid. Une soif de courir le Monde, pour une génération qui voulait savoir. Pas un n'oubliera d'être reconnaissant à tous des producteurs locaux qui les hébergent de nos jours. La plupart ont trouvé un peu de place dans les chais et les installations de ces domaines "historiques", c'est pour cela que nous obtenons nos rendez-vous au coeur même de certaines grandes wineries : Annex Kloof, pour Jurgen Gouws, ou encore Gabriëlsklooff, le lendemain matin, pour Marelise Niemann.

17308829_10212324110555866_3867533251101213476_n 17155429_10212324114475964_6109447364936116210_n 17342556_10212324113155931_7459647708840106216_n 17343052_10212324111995902_7886655846827423461_n

Ce sont donc également les voyages qui ont fait grandir Jurgen, en le dotant d'une énergie révélant son potentiel. Il s'est aussi rendu compte à quel point les gens peuvent vibrer et se retrouver autour d'une cuvée enthousiasmante. C'est son credo : ne pas laisser indifférent!... Ses expériences outre-Afrique sont nombreuses désormais : Russie, Nouvelle-Zélande, Roussillon et Vallée du Rhône en France, ou encore le Priorat catalan.

Étant restés dans l'inconnu de cette région du Swartland depuis des années, on imagine que ce paysage, juxtaposition d'immensités de céréales, façon Beauce puissance dix et de quelques zones viticoles accrochées à de petites pentes, en piémont de massifs souvent granitiques, ne compte que des jeunes vignes plantées à l'initiative de quelques aventuriers du nouveau millénaire. Mais, que nenni!... Jurgen Gouws dispose ainsi de certaines parcelles, ou de raisins provenant de vignes plantées en 1965 et 1967, avec bien sur d'autres plus récentes, dans les secteurs d'Abbotsdale, Riebeek et certaines zones de Malmesbury.

dorment-vineyard   dorment-vineyard4-new   summer-grapes

Ici, l'immense majorité des vignes est plantée en gobelet (bush vines). Ceci permet notamment au raisin de moins souffrir de la chaleur parfois accablante, au plus chaud de l'été, sachant de plus, que les rendements sont relativement bas, parfois ne dépassant guère 20 hl/ha. Enfin, autre aspect du patient travail de cette nouvelle génération, l'identification des terroirs est devenue la clé de leur production. Pour Intellego, des pratiques biologiques sont appliquées et les petites quantités de SO2 sont le seul additif. Jurgen Gouws revendique donc des vins authentiques, que l'on peut identifier à leur terroir d'origine et où "le résultat final est l'incarnation du travail fait dans les vignes".

first-leaves   dorment-vineyard5   summer-harvest

Gros coups de coeur, tant pour ce qui est des jus dégustés sur fûts que des cuvées en bouteilles appréciées ensuite!... Du côté des blancs, du chenin, rien que du chenin!... Le Chenin Blanc 2015 est issu de vignes en gobelet plantées entre 1967 et 1980, sur un sol où le granite décomposé domine, ainsi que "l'oakleaf" (sic!). Pressurage en vendange entière et fermentation en vieux fûts de chêne d'origine française, de volumes différents (228, 300 et 500 litres). Élevage en fûts pendant environ dix mois, selon les millésimes. The story of Harry 2016 est un autre chenin élevé en barriques non neuves pendant sept mois environ. Des gobelets plantés en 1965 sur granite décomposé uniquement. Une autre personnalité et un degré moins élevé (11° au lieu de 13° pour le premier). Enfin, un petit bijou qui aura ses passionnés : Elementis 2015, en version "skin contact" (comme dirait Alice Feiring, lorsqu'elle évoque la Géorgie!). Un chenin en gobelet là encore, planté en 1980, sur oakleaf, avec des sables éoliens dans la couche supérieure. Égrappage, puis fermentation sur peaux pendant trois semaines. Élevage en fûts de 228 litres pendant neuf à dix mois. Des chenins purs, propres, passionnants!...

wine-harvest   spring-vineyards-1   wine-harvest2

Du côté des rouges, on retrouve essentiellement de la syrah, mais pas uniquement. Mais surtout, Jurgen Gouws nous promène là dans son univers : les variantes de terroirs!... Indiscutablement, son terrain de jeu préféré!... La Syrah 2015 vient de deux parcelles (blocks) plantées en 1999 et 2001, sur du granite décomposé agrémenté de quartz. Vendange entière fermentée pendant dix jours en tanks fermés. Passage en barriques de 500 litres et élevage pendant neuf à dix mois. Vient ensuite Kolbroek 2015 : une syrah en gobelet elle, planté en 2000 et qui pousse sans irrigation, sur schiste et oakleaf. Fermentation en grappes entières pendant dix jours en tanks ouverts. Élevage identique à la précédente cuvée. La figurine sur l'étiquette est sensée représenter une sud-africaine urbaine, à l'allure plus maîtrisée!... Pour Kedungu 2015, c'est plutôt une habitante du Swartland, plus extravertie, voire exubérante!... Là, il s'agit d'un assemblage de cinsault planté en 1980, de syrah et de mourvèdre plantés entre 2000 et 2004, le tout en gobelet, avec des sols d'argile quartzitique, oakleaf et ferricrete (re-sic!). Les grappes entières fermentent pendant sept à huit jours dans des tanks fermés. Élevage en fûts de chêne français non neufs de 228 et 500 litres pendant neuf à dix mois. A noter aussi l'existance de deux autres cuvées : The Pink Moustache 2016 (75% syrah plantée en 2001 et 25% cinsault en 1988) en rouge également, mais aussi un Intellego Rosé 2015, avec une dominante de syrah (80%), plus cinsault et mourvèdre.

first-grapes   dorment-vineyard9   dorment-vineyard3

"A Intellego, nous croyons que la production de vin est une sorte de lutte permanente dans la recherche de l'équilibre entre l'homme et la nature. C'est pourquoi la balance stylisée qui est présente sur la plupart des étiquettes n'est pas vraiment équilibrée, ce qui symbolise la recherche éternelle de cet équilibre. Ce dernier ne peut jamais être vraiment atteint, mais cela représente le chemin vers une expression honnête, qui se manifeste dans chaque bouteille de notre gamme."

Les photos n° 12 à 23 sont issues de intellegowines.co.za

17202922_10212331572462409_7915755349153292800_n   17309747_10212331569982347_4802850986373847643_n   17264364_10212331574782467_3452232892669971237_n

~ Marelise Niemann, Momento Wines ~

Pour le dernier jour, cap sur Bot River Wine Valley. Cette fois, c'est vers le sud-est que nous nous dirigeons, en direction de Walker Bay et d'Hermanus. Nous devons retrouver Marelise du côté de Bot River, non sans passer près de Grabouw, sa petite ville natale, mais aussi de Beaumont Wines, une winery où elle a fait ses armes, complétant sa formation à l'Université de Stellenbosch, par où nombre de ces jeunes talents sont passés. Pour le moment, rendez-vous est pris au coeur d'une autre grande winery qui l'héberge, Gabriëlskloof, un ensemble de bâtiments construit sur une douce colline, dans le but évident de profiter de la gravité, malgré les dimensions impressionnantes des installations. Un domaine très organisé en matière d'oenotourisme, où nous pourrons d'ailleurs apprécier un joli repas, en début d'après-midi (on mange au restaurant à toute heure, en Afrique du Sud!), au terme de la visite.

17309856_10212331564862219_6167595037964122885_n   17342797_10212331566222253_6104670116711485454_n   17361884_10212331575502485_2382028219120204368_n

C'est en 2011 que Marelise Niemann a proposé son premier vin, après des vendanges et un séjour dans le Priorat. Il s'agissait de Momento Grenache. Lors de son expérience espagnole, elle a découvert et appris à travailler avec le grenache noir, une sorte de révélation. Sachant de plus, que ses précédentes vendanges à l'étranger (Espagne, Portugal, France et États-Unis) l'avaient déjà inspirée et interpellée, elle s'installe près de chez elle, certaine de devoir explorer les terroirs sud-africains. De plus, gardant un très beau souvenir des chenins de la Vallée de la Loire, elle opte pour ce duo grenache-chenin (associé au verdelho, comme à Savennières!), avec en plus, un peu de tinta barocca et même, mais ne le répétez pas, c'est nouveau, un peu de cinsault.

17342493_10212331566982272_8253603766967642997_n   17353111_10212331569382332_2992072079215906895_n   17353229_10212331567142276_2555517176361404684_n

Largement inspirée par les pratiques découvertes lors de ses voyages, "particulièrement dans les vignobles antiques du Vieux Monde" (si l'on se contente d'une traduction au mot à mot du texte de présentation disponible sur le site de Momento Wines!), les vins du domaine reflètent selon la vigneronne tous les éléments impliqués dans la viticulture : le soleil, le sol, l'eau et la terre, le tout associé à l'homme, avec les personnalités, les idées et les expériences. Au niveau pratique, Marelise achète des raisins dans toute la "région" de Western Cape, qui comprend le "district" de Walker Bay, qui inclue le "ward" de Bot River (comme le Swartland comprend Malmesbury et Riebeekberg, mais pas Darling, qui est aussi un district!... Vous suivez, ce ne sont pas les ardents défenseurs des AOP françaises qui vont se plaindre d'une quelconque difficulté sud-africaine!...).

Bot_River_Langbene_Chenin_pick_Bot_River   Abdulla_and_Derrick_loading_skin_ferment_Verdelho   Picking_in_Swartland

Nous partons verre en main, pour la découverte de quelques jus en cours d'élevage, en montant et descendant quelques escaliers métalliques permettant d'accéder aux différents niveaux du cuvier, un peu comme si nous étions dans un grand navire, voire un vaisseau spatial, ce qui ne manque pas de nous gêner quelque peu, puisque Marelise arrive au terme de sa grossesse, la naissance de son premier enfant étant imminente!... Mais, la jeune vigneronne est vaillante et elle nous permet de déguster ce qui devrait composer de jolies cuvées. Son approche des vinifications est résolument douce et plutôt dans un esprit de "non-intervention". Elle porte une grande attention au choix des raisins et à leur origine géographique, elle met donc tout en oeuvre pour que l'on retrouve la trace de ce travail dans la bouteille, au final.

Picking_Tinta_early_morning_bot_river   Stomping_in_Rhone__2_   Tinta_early_morning

Pour ce qui est des vins en bouteilles, belle impression avec Momento Chenin blanc et Verdelho 2015. Les raisins viennent de vielles vignes de chenin de 34 et 39 ans plantées en Bot River et Swartland (d'où l'appellation Western Cape). Ils sont associés avec 9% de verdelho de Bot River, âgé de douze ans. Les vignes se situent sur des schistes argileux de type Bokkeveld (schistes ardoisiers) et des argiles (Bot River), ainsi que sur du granite décomposé et des sables. Le verdelho est le premier raisin ramassé, afin de trouver un profil aromatique de citron vert, ce qui contribue à préserver l'acidité naturelle et un pH favorable à un bon potentiel de vieillissement. Fermentation sur les peaux pendant sept jours, ce qui donne un peu plus de structure à l'ensemble et une expression sur les épices douces. Le chenin, quant à lui, a été cueilli entre 21 et 22° Balling (à partir de la densité primitive du moût). Pressurage de la vendange entière (un jour dans un tank ouvert), puis fermentation naturelle et maturation en barriques de chêne français de 400 litres, sur lies fines, pendant dix mois, afin d'apporter de la complexité. Les deux composantes de l'assemblage sont réunies deux mois avant la mise, dans un souci d'homogénisation. La proportion de verdelho est variable selon le millésime (22% en 2016), pour tenir compte notamment de l'expression dominante de ce cépage, chaque année.

17264209_10212331570582362_5322268848634543573_n   17309652_10212331568662314_3850929061273417591_n   17264534_10212331571382382_207308088313699524_n

Côté rouge, le Momento Grenache 2015 offre une autre voie, qui n'est pas sans rappeler certains Chateauneuf du Pape!... Des grenache en gobelet du secteur de Paardeberg, sur un sol de granite décomposé et de sable. La vinification est des plus douces, afin d'obtenir toute la délicatesse et l'élégance du raisin. Cueillette matinale et tri attentif, puis fermentation naturelle lente, à température fraîche. Une proportion de vendange entière a été gardée pour conserver la fraîcheur et la structure. Pigeage manuel deux fois par jours, pour obtenir une extraction douce, préservant la personnalité du raisin et le caractère naturel. Les jus peuvent être gardés au total cinq semaines sur les peaux. Après pressurage, élevage en fûts de chêne français de 225 litres, pendant une durée pouvant atteindre quinze mois. Fermentation malolactique naturelle. Une petite proportion de carignan (8%) est ajoutée au grenache, quelques mois avant l'embouteillage, "pour ajouter vibration et fraîcheur". A la dégustation, une robe d'un très beau rubis, assez claire, montrant la recherche d'une extraction douce. De la puissance, des tannins délicats et une structure laissant supposer un beau potentiel de garde, notamment du fait du support acide et de l'expression aromatique complexe. Un bien beau grenache!...

Bot_River_old_vines   Chenin   Voetstomping_tinta

Lors de ce séjour, le temps est passé très vite!... Mais, nous avons eu de la chance, même si tous les vignerons présentés n'ont pu être visités. Ainsi, nous aurions pu également renconter Chris Alheit, Johan Meyer, Jacques de Klerk, Tremayne Smith, voire Lukas van Loggerenberg ou encore Ryan Mostert, pour ne citer que ceux-là!... C'est dire à quel point une dynamique est amorcée en Afrique du Sud, qui n'est pas sans rappeler celle qu'on apprécie en France, en Rhône, Roussillon, Jura ou Val de Loire, par exemple. Bien sur, la perspective de se faire une place au soleil du marché des vins naturels n'est pas étrangère à cela et, qui plus est, à l'échelle de la planète, mais on a plaisir à entendre ces vignerons évoquer la solidarité de toute une génération, la recherche d'une certaine authenticité, mais aussi le fait qu'ils restent attentifs aux avis des amateurs et des clients. Il y en a bien sur, qui ont pris une option "borderline", mais finalement très peu, la plupart privilégiant la production de vins droits, mais carrés, n'écartant pas une certaine part d'originalité. Comme je l'ai déjà dit, tout va très vite dans ce pays et gageons que nous devons nous attendre à quelques belles surprises à l'avenir. Ce qui ne pourra que nous donner de nouvelles raisons d'y retourner!... A gauche, roule à gauche!... Sur ce, si on passait à table?... Bon appétit!... En attendant de découvir ces nectars grâce à The Wine Snooper!...

17342655_10212331577022523_273475332544337169_n