Mi-mars en Afrique du Sud, c'est un peu comme notre mois de septembre, lorsque le beau temps est de la partie et que la lumière est belle. On se prend alors à tenter de capter la force de ces paysages. Une mer d'un bleu profond, qui semble dotée d'une force lointaine, faisant le tour de la Terre par les Quarantièmes, voire les Cinquantièmes et rebondissant sur les falaises de glaces de l'Antarctique, avant de déferler dans les immenses baies sableuses, pour le plus grand plaisir des surfeurs locaux, une nature souvent préservée le long de la côte et des montagnes aux formes tortueuses et plissées, nous montrant ce que la géologie peut nous révéler des temps anciens. On a parfois le sentiment que les habitants de ce pays sont un peu les dépositaires de la valeur de ce patrimoine hors du commun. Cela contribue-t-il à leur bonne humeur quasi générale, malgré les inégalités, les déséquilibres et les tensions que l'on sait présentes dans certaines parties du pays?...

17361732_10212331543581687_1840470422820581540_n

Au delà de ces coups d'oeil magistraux, au point de ne plus savoir où donner de la tête parfois, une des plus agréables surprises de ce séjour est venue de la qualité de la cuisine proposée en Afrique du Sud, avec des niveaux étagés dans la restauration, mais respectant une certaine qualité et une originalité notoire. Que l'on soit à proximité d'un petit port de pêche, dans un établissement bien armé, à priori, pour satisfaire le touriste de passage, sur une terrasse baignée de soleil, juste au dessus de la petite plage où les pingouins viennent signer des autographes, en remontant par les escaliers, de leur démarche caractéristique, ou en plein centre de Stellenbosch, par une belle soirée estivale, il y a matière à satisfaire les plus difficiles.

17155255_10212289497210554_6385592052940233306_n   17103635_10212289518731092_3984974546958540639_n   17264695_10212302822463677_4549674792952948465_n

17155760_10212302820583630_1278970210618009857_n   17201155_10212302821263647_7747659214786629363_n   17201392_10212302826143769_2637853427222396640_n

Belle surprise au passage avec les huîtres locales - celles de Knysna sont les plus renommées - même si les supporters du football français gardent de cette ville, le souvenir d'une retentissante grève des joueurs, pendant la Coupe du Monde 2010!... Notez qu'elles sont parfois accompagnées d'une petite sauce savoureuse, à base de concombre émincé façon échalotes, dans un jus de citron (vous pouvez aussi essayer avec du vinaigre de cidre!) qui les relève joliment, surtout si elles sont plutôt charnues. Filets de poissons toujours agrémentés d'une sauce délicieuse, moules et crevettes ne sont pas en reste, dans des compositions bien relevées. Enfin, les viandes grillées vous laissent rarement sur votre faim.

17203184_10212314274629974_991566739664220093_n   17308877_10212314275269990_3272753824999872712_n   17264948_10212314280310116_8403418544198050268_n

17309543_10212314281190138_4017683329493439261_n   17264688_10212314600958132_5163129259427099687_n   17155429_10212324114475964_6109447364936116210_n

A Stellenbosch donc, très joli souvenir de l'Oppie Dorp Restaurant, un endroit où l'on peut, sans hésiter, sortir des recettes conventionnelles. Ce soir là, carpaccio de springbok, tempura de crocodile, autruche, kudu et agneau du cap!... Dans l'ordre d'apparition à l'image, ci-dessus. Un régal!... Le Pinotage 2014 était ouvert et plutôt distingué, enfin la crème brûlée sortait de nos sentiers (re)battus!...

17342655_10212331577022523_273475332544337169_n   17361884_10212331575502485_2382028219120204368_n   17353360_10212331576102500_7921578838308968342_n

Autre aspect non négligeable de l'offre, en matière de restauration, en Afrique du Sud, avec tout ce que les grandes wineries proposent elles-mêmes. En effet, après une visite des installations et une dégustation, il n'est pas rare d'éprouver le besoin de se restaurer. Et là, tout est possible à toutes heures (sachant aussi qu'il y a parfois des chambres d'hôtes), avec quelques jolis plats (et menus, pour les plus gourmands). Un exemple : le restaurant de Gabriëlskloof, à Bot River, où l'originalité est de mise, à des prix très raisonnables. Il se murmure que quelques Grands Crus du Bordelais se lancent vers une telle offre, en "débauchant" quelques bons, voire grands chefs. Il ne reste plus qu'à espérer que ceux-ci ne tombent pas (une fois de plus) dans les excès (de prix) d'une nouvelle offre élitiste, qui n'aurait de raison d'être, que par l'existence des "notes de frais", chères au budgets com' et représentation, tendance élastique, de certaines grandes entreprises du secteur!... On garde les pieds sur terre, parfois, en observant ce qui se passe ailleurs!... Quoi qu'il en soit, l'expérience de cette escapade sud-africaine tend à démontrer que les voyageurs n'ont donc pas trop à craindre le niveau culinaire de ce pays. Bon appétit et bon voyage!...

17264771_10212331543981697_3607515113095380763_n