Au coeur de l'été, même lorsque la chaleur ambiante incite au farniente plutôt qu'à la lecture des quotidiens et que le quotidien se limite aux bains de mer et au choix des boissons fraîches, à l'heure de l'apéro entre amis, sur les terrasses ombragées de nos lieux de villégiature, il faut parfois garder un oeil sur ce que nous propose la presse. Ainsi, la série intitulée par Le Figaro, Vignobles avec vue sur mer, avait de quoi... vous pousser jusqu'à la plage!...

21369376_10214038014842402_529016949739156371_n

La plage, mais aussi les très beaux vignobles dans des coins improbables, ceux qui vous font aimer la Terre!... Des endroits où vivent des hommes passionnés et passionnants, ayant sans doute refusé la facilité (à supposer que le métier de vigneron soit facile quelque part!) et qui sont prêts à relever les défis les plus ardus. Certes, quand le dos devient douloureux, d'aucuns n'ont qu'à poser les yeux sur le paysage qui les entoure et ils retrouvent l'énergie indispensable, pour mettre en valeur ces vignes ancestrales ou restaurer les terrasses construites par les anciens.

21270868_10214038014962405_4197817327437484653_n  21272399_10214038015202411_2423062121180840909_n

Alors voilà!... Après quelques échanges fructueux (la magie d'Internet!), rendez-vous est pris pour les premiers jours d'octobre. Grâce à Ewen Forner et Jérôme Binda, du Domaine de Kalathas, à Tinos, mais également avec l'aide de Jason Ligas, installé en Thessalonique, largement investi dans les vignobles des Cyclades et sans doute aussi, référent désormais, en matière de vins naturels en Grèce, un itinéraire inter-îles prend forme : Tinos, Samos, Icaria, Patmos...

20170905_084757  20170829_074450

Que la lumière incomparable des îles soit!... Au programme donc, à compter du 5 octobre prochain, Tinos, à un jet de pierre de la (trop?) célèbre Mykonos. Le meltem, vent du nord caractéristique des Cyclades, y règne en maître. La mythologie en a fait la demeure d'Eole. Un bon plan pour tous ceux qui veulent se laisser porter par le vent!... De la vigne aussi, celle du Domaine de Kalathas, mais aussi celles des "papous" (à suivre!). Une géologie qui semble propice à l'expression et à la typicité des vins. En effet, on y trouve, dit-on, les micaschistes (du marbre aussi), le granit, mais aussi les amphibolites et la serpentine verte (c'est très Muscadet tout ça!). C'est aussi un important lieu de pèlerinage pour les orthodoxes grecs. Parfois, on y voit des pénitentes monter à genoux, l'avenue qui mène du port à l'église de Magalocharis dominant la ville, dans l'espoir d'expier leurs fautes, accompagnées parfois de leurs maris, qui eux, montent debout!... Les hommes pèchent moins, c'est bien connu!...

20170721_154608Dans les Cyclades, il est relativement aisé de se déplacer d'île en île. On prend le ferry un peu comme le bus, pour peu que l'on prenne bien en compte les lignes et les horaires. Parfois, on peut aussi utiliser les lignes aériennes intérieures, assez pratiques et permettant de gagner du temps, lorsque le séjour est plutôt intense. Ce qui n'empêche pas de goûter pleinement aux journées et aux soirées gourmandes.

Le début de semaine devrait être consacré à Samos, grâce à Jason Ligas, qui est ici un peu chez lui. C'est l'île la plus proche de la Turquie. Ici, se côtoient l'hyper-tourisme et un arrière-pays souvent viticole. L'ouzo de Samos est bien connu, mais surtout le muscat, une production incontournable qu'on ne peut évacuer. Il faut dire que Dionysos en personne, enseigna, semble-t-il, les secrets de la viticulture aux Samiotes. La déesse Héra, soeur et femme de Zeus, y aurait vu le jour. C'est aussi la terre natale d'Esope, bien connu pour ses fables et de Pythagore, célèbre pour son fameux théorème et ses tables de multiplication, mais aussi du philosophe Épicure, que l'on ne saurait blâmer!... Et là, certainement des richesses viti-vinicoles à découvrir.

Autre moment très attendu, avec le passage sur Icaria, située à dix mille nautiques de Samos, comme elle faisant partie des Iles du Nord de la Mer Egée. La légende précise que son nom viendrait au fait qu'Icare serait tombé dans ses eaux, pour s'être trop approché du soleil. Mais, c'est une île attractive à plus d'un titre. D'abord pour la réputation de ses vins, avant que le phylloxera ne survienne, dans les années soixante, mais aussi pour la richesse de sa flore et de sa faune (nombreuses espèces endémiques), l'humanisme de ses habitants, notamment pendant la guerre civile (1945-1949) et bien sur, la longévité des Icariotes, puisque cette île fait partie des cinq "zones bleues", ces endroits du monde où l'on compte une proportion bien plus forte de centenaires qu'ailleurs, avec la Sardaigne, une région du Costa Rica, Okinawa, au Japon et Loma Linda, en Californie. Côté vins, la journée passée sur cette île devrait nous permettre de découvrir le Domaine Afianes, un rendez-vous à ne pas manquer!...

Enfin, si le timing serré le permet, un petit détour par Patmos est également programmé. Cette île fait partie de l'archipel du Dodécanèse. Elle est connue notamment pour son festival international du film et pour être aussi un lieu de villégiature de quelques stars du grand écran. Mais, c'est surtout là que se situe le monastère de St Jean le Théologien puisque, dit-on, c'est dans une grotte de cette île que l'Evangéliste y rédigea L'Apocalypse. Allez savoir!... Il nous sera donc possible d'y découvrir Patoinos, ou le Domaine de l'Apocalypse justement, une démarche globale mise sur pieds par des Gréco-Suisses, qui semble en tous points passionnante.

Les passagers à destination d'Athènes sont priés de se rendre porte...