Voilà une façon très pacifique de célébrer le 18 juin, mais aussi de passer à l'action!... En tout cas, de joindre l'utile à l'agréable, même pour ceux qui sont peu habitués aux travaux des champs et des vignes. Heureusement, les membres de l'association Les Vignes de Nantes, notamment la plupart des meilleurs producteurs de Muscadet étaient de la partie. En ce lundi pluvieux, il s'agissait donc de planter une parcelle préparée à l'avance, dans le secteur des Houx, appartenant aux Domaines Landron.

35653248_10216439170029781_2715939994307919872_n35518918_10216439161669572_3273123666371543040_n35496483_10216439161109558_8398919933009854464_n35487939_10216439160709548_3294169160740765696_n
35519190_10216439168789750_7460793496677384192_n
L111019435489504_10216439167669722_8503607630546075648_n35540110_10216439170469792_6841544970206183424_n

Comme on peut le deviner, une telle plantation obéit à quelques règles. Le vigneron ayant choisi une densité, les cordeaux sont disposés à une distance précise et les espaces entre chaque plant doivent être respectés. Chacun prend possession des plants qu'il a achetés (la somme récoltée revenant à l'association Do It Your Sel, qui accompagne le polyhandicap), s'équipe d'une "bicyclette" (un curieux instrument qui n'a rien à voir avec le Tour de France!) et de tuteurs. Pour cette occasion, nous faisons équipe avec Jacques Peneau, bien connu pour son blog Bonum Vinum et nous nous partageons ce matériel.

35665643_10216439158429491_7129331366998573056_n35489393_10216439162789600_5987168768353107968_n35492698_10216439165229661_2323334332246130688_n35541643_10216439164429641_1623998242096152576_n

35527344_10216439164109633_6209388516527308800_n35521039_10216439169669772_2607998124605571072_n35634077_10216439170789800_8440110490444627968_n35564380_10216439172149834_5282714022079102976_n

Sous les yeux avisés (et vigilants!) de Jérôme Bretaudeau, Julien Braud et Gwénaëlle Croix (Domaine de la Pépière) notamment, nous parvenons à faire les trous calibrés voulus, même si parfois, la roche n'est pas loin de la surface (vous avez dit terroir?), mettre les plants dans la bonne position (il s'agit d'amorcer ou d'imaginer la forme future du cep sur le rang), reboucher avec la terre extraite, tasser un peu, planter le tuteur. Et hop! Dans trois ans, le vin obtenu s'appellera "La Cuvée des Vignes de Nantes" et sera vendue aux enchères au profit d'une association. Une initiative qui sera répétée chaque année chez un des dix-huit vignerons de l'association crée en 2011, à l'initiative de Fabien Chéneau, Marie Chartier-Luneau et Christophe Hu.

L1110222  35686657_10216436370679799_8837870207750897664_n  carte-aoc-muscadet

Et comme, dans ce genre de circonstance, tout finit par... un cochon grillé, tous les professionnels et assimilés se retrouvaient au port de La Haie Fouassière, sur les bords de la Sèvre Nantaise, qui servait naguère au transport du sable, de la chaux, de la fouasse (que l'on dit volontiers vendéenne, mais on admet qu'elle puisse avoir donner son nom à cette jolie bourgade du vignoble nantais!) et du... vin bien sur. Il était donc ainsi possible de refaire ses gammes, ou d'apprécier à leur juste saveur tous les Muscadets proposés ce jour-là, dont nombre de "crus communaux", désormais au nombre de dix (Clisson, Gorges, Le Pallet, tous trois reconnus en 2011, Goulaine, Château-Thébaud, Mouzillon-Tillères, Monnières-St Fiacre, La Haye Fouassière, Vallet et le petit dernier Champtoceaux, en partie sur la rive droite de la Loire, ces sept en cours de reconnaissance) pour lesquels on ne dira jamais assez qu'ils devraient être présents dans toute bonne cave qui se respecte et sur les tables de tous les gourmets, dans bien des occasions. Belle journée et un grand merci aux organisateurs!...