DSC_0170Ah, vous ne connaissez pas Georges-Alexis?... Mon beau-père en fait!... 93 ans depuis le 10 décembre dernier et un pacemaker tout neuf depuis le 31!... Mieux qu'un cadeau de Noël, des étrennes qui peuvent le porter loin, encore plus loin... Quelque peu marri d'être hospitalisé pour quelques jours, plutôt que de partager avec sa famille les agapes du Nouvel An, mais prenant sûrement avec philosophie ce fâcheux contre-temps, redonnant à son coeur la bonne impulsion.

Je vous en parle, parce qu'à son âge, sa présence parmi nous a quelque chose de symbolique. Celle d'un homme toujours tourné vers l'avenir, fort de son expérience de la vie, que la maladie, dans sa jeunesse, aurait pu interrompre ; de ses voyages, dont ceux qu'il rêve encore de faire ; de ses rencontres, avec ces interlocuteurs multiples et variés, qui n'en sortent que très rarement indemnes. Confucius disait à qui voulait l'entendre que l'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru. Une citation que j'ai fait mienne parfois, mais qu'il m'a certainement inspiré en bien des circonstances.

DSC_0149A l'aube de cette nouvelle année 2019, vous qui êtes toujours prêt, Georges, à monter dans le canoë de la vie, pour aller voir plus loin sur cette rivière aux mille méandres, merci de nous montrer le chemin, en nous confiant désormais pagaie et gouvernail, dont nous devrons prendre soin... De la curiosité d'abord, de la culture aussi, vous qui fréquentez encore avec assiduité l'Université pour tous de votre ville natale (ou presque), ainsi encore, il y a peu, l'Atelier d'éciture, afin de maintenir en éveil, un cerveau qui n'a pas besoin de prendre sa retraite, combien de fois nous l'avez-vous répété et combien nous pouvons le constater chaque jour?... Tiens, à propos d'écriture, la vôtre, à nulle autre pareille, cunéiforme et distinguée, semble remonter le temps, avec ses pleins et ses déliés. Vos origines ne remonteraient-elles pas, quant à elles, à quelque scribe de l'Egypte ancienne?... A moins que du côté de la Tour de Moricq...

Dans votre vie professionnelle, vous fûtes expert-comptable (et commissaire aux comptes), une activité que vous avez assumée, comme un solide héritage auquel on accède un peu par hasard. Pourtant, je ne suis pas loin de penser que vous auriez pu être aventurier au coeur de contrées lointaines, avec un casque colonial vous donnant le profil de quelque célèbre docteur, ou volontiers expert et observateur de la voute céleste, calculant et recalculant la distance nous séparant de quelque exoplanète pouvant nous offrir une nouvelle vie... D'Einstein, n'avez-vous pas le look, au point que certains souhaitent parfois encore réaliser un selfie en votre compagnie?... C'est la forme moderne de notre héritage, peut-être...

Au matin de cette année 2019 (qui fera de nous des gens neufs?...), je vous souhaite à tous de garder de l'enthousiasme, de rester fidèles à vous-même, mais en restant ouverts à la nouveauté, pour peu qu'elle ne soit pas qu'une mode éphémère. Je vous souhaite aussi une belle santé, d'y veiller chaque jour, pour garder la force d'aller plus loin, de parcourir d'autres terres et d'y partager le vin de la vie.

Et vous Georges, n'oubliez pas de changer votre pile dans un an!... Que diable!... Lucifer peut attendre!...