Fables_de_La_Fontaine_2_[Jean de la Fontaine, dans un recueil dédié à Madame de Montespan, dit-on, rédigea cette fable, Les animaux malades de la peste. Notons, avant toute chose, ces deux derniers vers bien connus, même si on avait peut-être oublié qu'on eut pu les trouver là, en guise de conclusion : "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

Nouveau reconfinement annoncé et nouvel attentat à Nice dans la même journée, c'est beaucoup non?... Les évènements sont en train d'instiller en nous une forme de découragement. Certes, il ne faut pas y céder, mais les efforts consentis depuis des semaines, même si, pour la plupart, nous avons tenté, l'été dernier, de mettre du soleil dans notre quotidien, semblent de courte portée.

2020, ce n'était pas la bonne année pour avoir des projets, notamment itinérants. On se disait au départ, en janvier ou février, qu'enfin il était possible de mettre sur pied sereinement des "Itinérances vagabondes", à l'image de celles proposées par Christophe Beau (Editions Cambourakis) dans son dernier opus. Prendre la route (ou l'air), découvrir le vignoble, serrer des mains, croiser des regards, apprendre des autres et tenter de transmettre ensuite tout ce qui anime ces vies de passionné(e)s. Il faudra encore attendre avant de repartir sur ces chemins...

Mais, il y a aussi tous ceux qui, près de chez nous, dans nos villes, dans nos campagnes, ont fait d'autres paris. Ceux que l'on qualifie de moindre nécessité. En premier lieu, le monde de l'édition et de la distribution littéraire. Un libraire, de moindre nécessité?... Allons, un peu de sérieux, messieurs les décideurs sachants!... Sans doute, dans quelques jours, certains vont nous permettre de faire quelques commandes en ligne (pas sur Amazon, hein!), leur stock pourront sans doute vous donner satisfaction pour cette période de confinement. Certains anoncent dès maintenant la reconduction de leur Click & Collect (Librairie Agora, à La Roche sur Yon) ou leur service de livraison à domicile, comme La Cave d'à Côté (à Perros-Guirec), même si elle reste à priori ouverte, pour ne citer que ces exemples-là.

Et puis tous ceux, que l'on qualifie de commerces de proximité, vont aussi se mettre en quatre pour répondre à votre attente. Bien sûr, les bars et restaurants doivent fermer, mais certains pourraient vous surprendre, avec leur produits et recettes à emporter. Tenez, contactez votre caviste habituel : va-t-on supporter de ne pas succomber au rituel du Beaujolais Nouveau, le 19 novembre prochain?... Et oublier ainsi les daubes de la grande distribution!... Allez, prenez un livre, une BD!... Et puis, ce soir, sortez de la bibliothèque ce livre de cuisine, que vous n'avez pas consulté depuis des lustres. Faites votre choix, filer chez votre boucher ou votre poissonnier, achetez quelques légumes de saison : le choix de champignons de la forêt est large en ce moment, ou optez pour une recette de cerfeuil tubéreux (un délice!), à découvrir grâce au moteur de recherche de ce blog (c'est une sorte de teasing ça, ou je ne m'y connais pas!). Ou un osso-buco à la bigarade!... Souriez! Vous êtes confinés, mais vivants!...

DSC_1303(2)

What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail