Cap à l'Est!... Au delà de la Suisse et de ses trésors, Vienne et l'Autriche viticole semblent encore bien loin, aux confins de la République tchèque, de la Slovaquie, de la Hongrie et de la Slovénie. Pourtant, tout l'Est du pays recèle quelques merveilles. La curiosité des amateurs ne peut qu'en être attisée!...

autriche1

Lors de la visite de Vinexpo 2005, à Bordeaux, le petit groupe d'amateurs que nous formions avait choisi ce pays, un peu comme le fil rouge du séjour. Non pas de façon déterminée et préméditée, mais un peu par hasard, nos pas nous faisant traverser deux fois par jour le pavillon autrichien!... Il nous parut vite évident que ce pays méritait mieux qu'un stop rapide, qu'une pause distrayante, ce que nous avions déjà entrevu dès 2003.

Avant même de revoir les quelques notes prises alors, dans le calepin de dégustation, reprenons les grandes lignes d'un vignoble méconnu de la plupart des amateurs.

Près de 48000 ha composent le paysage viti-vinicole autrichien. Pas moins de 32000 exploitations, dont 6500 mettent leurs vins en bouteilles.

br_ndlmayer

Toutes les zones viticoles se concentrent dans les länder de l'est du pays, notamment la Basse-Autriche, le Burgenland, la Styrie et Vienne, si bien que l'on y compte quatre régions viticoles de tailles très différentes :

- le Weinland Österreich (Basse-Autriche et Burgenland) : 44 560 ha, le Steirerland (Styrie) : 3 290 ha, Wien (Vienne) : 680 ha, le Bergland Österreich (Haute-Autriche, Salzbourg, Carinthie, Tyrol et Vorarlberg) : 20 ha.

polz1

A l'intérieur des trois premières, on compte 19 zones viticoles officielles (y compris les "appellations régionales", Basse-Autriche, Burgenland et Styrie), qui servent d'appellation d'origine pour les Qualitätsweine et les Prädikatsweine.

Elles ont pour nom : Kremstal, Kamptal, Donauland, Weinviertel, Wachau, Carnuntum, Traisental, Thermenregion, Weststeiermark, Südsteiermark, Neusiedlersee, Neusiedlersee-Hügelland, Mittelburgenland, Südburgenland, Süd-Oststeiermark et Wien.

Les sept premières citées, plus Vienne, sont traversées, ou bordées, par le Danube.

polz2

Le pays revendique 75% de vins blancs issus de Grüner Veltliner (36%), spécialité autrichienne à la note poivrée typique, de Welschriesling (9%), de Müller-Thurgau ou Rivaner (6,8%), de Weissburgunder ou Pinot Blanc (6%), de Riesling ou Rheinriesling (3,4%), de Neuburger (2,3%). Le Chardonnay ou Morillon ou encore Feinburgunder (0,9%) et le Sauvignon Blanc ou Muskat-Sylvaner (0,7%) restent discrets. Citons encore les : Bouvier, Frühroter Veltliner, Muskat Ottonel, Roter Veltliner, Grauburgunder ou Ruländer ou encore Pinot Gris, Traminer, Zierfandler, Rorgipfler et Gelber Muskateller.

autriche2

Pour les vins rouges (25% donc), les Blauer Zweigelt ou Rotburger (8%) et Blaufränkisch (5%) sont les plus présents. Mais, n'oublions pas le St Laurent (0,9%) et le Blauer Burgunder ou Pinot Noir (0,7%). Enfin, pour une présence plus anecdotique : Blauer Wildbacher ou Schilcher, Blauburger, Cabernet Sauvignon, Merlot et Blauer Portugieser.

L'Autriche revendique également une législation très rigoureuse. Les piliers en sont l'origine contrôlée, la limitation des rendements à l'hectare, les niveaux de qualité et le contrôle exercé par l'Etat.

Pour ce qui est des rendements, ceux-ci sont fixés d'une manière générale, pour le Landwein, le Qualitätswein et le Prädikatswein à un maximum de 9000 kg de grappes, soit 67,5 hl à l'hectare. Le procédé de contrôle complexe, qui permet de garantir la qualité du vin, est souligné par la présence, sur la bouteille, d'une banderole rouge-blanc-rouge, aux couleurs du pays.

Enfin, on distingue le Tafelwein, le Qualitätswein et le Prädikatswein. Pour effectuer le classement, on mesure la teneur en sucre du moût, déterminée par le mustimètre de Klosterneuburg (KMW).

Tableau de conversion de densités mustimétriques

Öchsle             KMW            Beaumé

73                15,0                9,8
84                17,1              11,2
94                19,0              12,4
105               21,0              13,7
127               25,0              16,3

Petit tour d'horizon indispensable des niveaux de qualité :

Täfelwein (10,6° de KMW minimum), Landwein (14° de KMW), Qualitätsweine (15° de KMW), Kabinett(wein) (17° de KMW). A partir de ce niveau, il y a interdiction de chaptaliser ou de concentrer les moûts. Prädikatsweine (de Spätlese à Trockenbeerenauslese, Eiswein et Strohwein) : Spätlese (19° de KMW minimum), Auslese (21° de KMW).
A partir de ce niveau, il s'agit de vendanges avec une proportion croissante de grains surmûris ou atteints de pourriture noble. Beerenauslese (BA) (25° de KMW minimum), Eiswein (25° de KMW), les raisins doivent être gelés au moment de la vendange et du pressurage. Strohwein (25° de KMW), issus de grains stockés au moins trois mois sur paille ou jonc, ou de grains enfilés sur des cordelettes et séchés en plein air. Ausbruch (27° de KMW) et Trockenbeerenauslese (TBA) (30° de KMW).

Pour tout savoir de ces petites merveilles, ajoutons les types de saveur ou teneur en sucres résiduels (RZ) :

Trocken (sec) jusqu'à 9g au maximum de SR, lorsque l'acidité totale n'est pas inférieure à 2 g/l.
Ex: un vin ayant 8g/l de sucres doit avoir au moins 6 g/l d'acidité pour être déclaré "vin sec".
Halbtrocken (demi-sec) jusqu'à 12 g/l de SR, lieblich ("aimable") jusqu'à 45 g/l de SR et süss (doux) au-delà de 45 g/l.

Si vous souhaitez aller encore plus loin dans le détail, à propos des terroirs, du climat ou des zones viticoles elle-mêmes, suivez la piste de la lettre n°156 de l'O.I.V., Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, dont sont extraites bon nombre de ces informations.

Les photos sont elles issues de très belles plaquettes, diffusées par certains domaines autrichiens, lors de Vinexpo : Weingut Bründlmayer ou encore Weingut Erich & Walter Polz.

Sans oublier au passage, Marc Moignoux, de Terres de Vins, passionné de vins autrichiens, entre autres!... D'ailleurs, autre piste à suivre dans les prochaines semaines, quelques-uns de ces vins seront disponibles au Chai Carlina, à St Jean de Monts.

Consultez aussi quelques notes de dégustation sur ce blog même ou encore dans le dernier numéro de Vinum, qui consacre un article aux vins de monastère et donc, pour l'Autriche, au Schloss Gobelsburg notamment.