Quelle histoire!... Lorsque Patrick Grisard, vigneron en Haut-Médoc, du côté de St Sauveur et Cissac-Médoc, entreprend d'écrire quelques phrases à ses clients, il n'imagine pas alors ce que cela va déclencher...

Septembre court, le raisin mûrit, mais la possibilité d'organiser comme il se doit et de financer les vendanges 2009 du Château Cornélie n'est pas assurée. Quelques factures, établies dans le courant de l'année, n'ont toujours pas été honorées... Des messages (in the bottle!...) partent donc dans de multiples directions, pour proposer une offre spéciale et très ponctuelle, sur les stocks disponibles. Rien d'exceptionnel, quelque chose d'assez banal, en matière d'offre promotionnelle.

26092009_051   26092009_052   26092009_054

L'un de ces messages arrive sous les yeux d'un membre de la communauté des forumers de lapassionduvin.com, alias LPV. A peine quelques instants et un nouveau post déboule dans la liste : "Il faut sauver le soldat Cornélie!"

Il ne s'agit pas d'un remake médocain du célèbre film de Spielberg, mais, à la grande surprise du vigneron, les réponses vont affluer!... Plusieurs milliers de connexions en une nuit!... Des connexions et des commandes groupées qui s'organisent un peu partout. Fulgurant!... Un vrai buzz!... Le vigneron en reste coi et un tel élan spontané le trouble quelque peu. Il n'est pas sans ignorer que nombre de vignerons connaissent bien des difficultés, liées à la météo, notamment cette année. Il est clair que le fait de participer à quelques débats de LPV, de temps en temps, en toute simplicité, sans se poser en donneur de leçons ou en détenteur de la vérité, lui a valu une certaine sympathie, voire une sympathie certaine, qui se traduit par toutes ces réactions instantanées.

26092009_055   26092009_057   26092009_056

Patrick Grisard a juste le temps de se retourner. Sa banquière préférée lui saute au cou!... Feu vert pour les vendanges!... Mais, désormais, il va falloir mobiliser les volontés... Qu'à cela ne tienne!... D'autres LPViens, membres d'un club de passionnés, amateurs de voyages dans le vignoble, du Cercle de Maigremont, sont prêts à faire le déplacement, pour couper le raisin. Ils sont Normands, de Rouen ou du Havre?... Pas de problème, les routes sont belles et le temps est clair!... C'est l'Opération Cornélie'd beef!... Quelques régionaux (ou extra-régionaux) rejoignent les voyageurs.

Et, c'est ainsi que tout le monde se retrouve un samedi matin, au bout des rangs de merlot, sécateur et panier en mains. Ambiance garantie, inutile de le préciser!...

26092009_059   26092009_058   26092009_060

Le vigneron de St Sauveur et Cissac sait ce qu'il veut!... Il mesure également la chance qu'il a de pouvoir disposer, depuis bientôt cinq ans, de 5,5 ha dans le Médoc. Il n'est pas médocain pour autant, avec ce que cela suppose de... difficultés d'intégration. Du moins aux yeux de certains, notamment ceux qui lui vident sa cuve de fioul, lui crèvent les pneus de son tracteur ou lui en cassent son pare brise!... Ambiance!... Bienvenue en Médoc!... Toc, toc!...

Natif de Gabarnac, non loin de Ste Croix du Mont et Loupiac, il considère cette passion pour la vigne et le vin comme une sorte de rêve de gosse. Ses grands-parents lui inculquent l'essentiel et depuis, il a inscrit sur sa bannière : "Respecte ton pied de vigne et il te respectera... en te le rendant bien!"

26092009_061   26092009_064   26092009_066

Avant Cornélie et son présent marqué déjà de quelques batailles, Patrick Grisard suit un parcours assez classique : deux années en Entre-Deux-Mers, puis chef d'équipe pendant dix ans à Yquem, pour de bonnes bases. Direction le Médoc ensuite, avec dix-huit mois dans un cru bourgeois, où il comprend vite que la qualité est loin d'être la préoccupation première de certains!... Il est ensuite recruté comme régisseur du Château Sénéjac, autre bourgeois du Pian-Médoc.

Au Château Cornélie, nous sommes plus, pour le moment, sur la trame d'un "cru paysan", voire d'un "cru artisan", selon les classifications datant d'avant même 1855. Mais, ce n'est pas l'objectif majeur du vigneron, que d'intégrer un quelconque classement. Il s'est porté acquéreur cette année, d'un peu plus de deux hectares, sur Cissac-Médoc et c'est là, qu'il lui tarde de construire un chai sur mesure et de planter quelques arpents supplémentaires. Il faut dire que disposer, comme c'est le cas actuellement, d'un chai situé à une vingtaine de kilomètres des vignes n'est pas sans poser quelques problèmes de logistique et d'organisation, pendant cette période des vendanges!...

26092009_067   26092009_068   26092009_070

Lors de ce premier week-end de cueillette, les merlots étaient à l'honneur, mais au soir de ce premier dimanche et après le passage des vendangeurs voyageurs, 20% du merlot était en cuve, ce qui laisse présager de l'ampleur de la tache, alors que le cabernet sauvignon, légèrement majoritaire sur le domaine, reste tout entier au programme des prochaines semaines!...

Au passage, la qualité des raisins du jour laisse supposer une évolution très positive. Après les premières années d'observation et d'adaptation, suite à la reprise d'un vignoble conduit de façon très... traditionnelle et quelque peu productiviste!... Désormais, les parcelles sont en conversion vers une agriculture biologique, en s'appuyant sur les principes de la biodynamie. D'ailleurs, ce dimanche après-midi et le lundi matin suivant, aucune action n'était programmée, noeud lunaire oblige!...

Patrick Grisard aura donc peut-être le loisir, pendant ce temps, de s'occuper de quelques expéditions, mais ce n'est pas sur!... Il reste encore beaucoup à faire, pour que ces vendanges 2009 soient une pleine réussite. D'ailleurs, si vous passez par le Médoc, lors des prochains jours et qu'il vous prend l'envie de couper quelques raisins, pas impossible qu'il se fasse une joie de vous recevoir!... Corne-librre!...