L'année commence à peine et les conneries avec!... A l'heure où l'on s'échange les voeux, de préférence les bons et où l'on y va gaiement pour ce qui est des bonnes résolutions, certains n'hésitent pas à flinguer, façon sniper du web!...

Vindicateur, un blog animé par Antonin Iommi-Amunategui, un rien vindic-acteur à ses heures, est la victime, depuis deux jours, de pirates qui n'ont pas hésité à torpiller son hébergeur pour avoir sa peau!... Résultat : trois ans et demi de passion et de conviction au panier!... Tout en espérant encore que ces données puissent être récupérées, on peut s'interroger sur l'origine de ce piratage. Un blog dédié au vin et à la dégustation, même s'il est connu et reconnu, a-t-il vraiment les épaules pour être un ennemi à abattre, aux yeux de certains?... Quelques phrases, quelques notes lâchées un jour sur une page du web ont-elles vraiment un poids tel, que cela mérite une riposte d'une telle lâcheté?... Il faut croire que oui.

200045_1007269630096_1475590109_12686_2103_n[1]

Si naguère, La Pipette aux quatre vins fut qualifiée "d'arme de destruction massive" par un vigneron victime d'une réaction épidermique, en même temps que la diffusion d'un compte-rendu supposé négatif, ce fut davantage sous le coup d'un malentendu, qui n'eut pas pour conséquence de s'installer dans une rivalité haineuse, même si le ressentiment peut éventuellement perdurer. Là, il est clair que l'on a franchi une nouvelle étape, un nouveau stade.  

08012012 001   08012012 002

On ne peut pas passer cela sous silence. Il faut s'en convaincre chaque jour, parce qu'un journal ne doit pas brûler, parce qu'un site ou un blog sur Internet ne doit pas subir l'assaut du côté obscur de la force... Il se trouve que je viens de finir la lecture de la bande dessinée (remarquable!) de Kris et Étienne Davodeau, Un homme est mort, qui relate la création d'un film-témoin, évoquant une période de grève et de contestation à Brest en 1950 et sa répression pour le moins disproportionnée. La gravité des faits (des manifestants blessés voire tué, pour l'un d'eux, par balle!) n'a jamais été vraiment admise par les autorités de l'époque.

C'est peut-être ce qui nous attend, si l'on n'y prend garde. L'indifférence est un des pires manquements de notre époque et nous ne sommes pas à l'abri d'y céder... Certes, l'homme n'est pas mort, mais il en est certainement affecté, parce qu'un blog, c'est certainement un peu de nous-même et là, c'est comme un morceau de chair qu'on arrache... Antonin ne manquera pas de ressources pour rebondir. Le feu brûle encore sur le chantier, n'en doutons pas!... Et que tout cela nous rappelle la fragilité de nos démarches numériques, comme il le dit lui-même!...