Château Châlon. Laissons notre imagination battre la campagne (non électorale!) en approchant de cet éperon rocheux entouré d'une mer de vigne... Cette sorte de forteresse perchée n'a rien de menaçant, mais on a le sentiment de ne pas l'aborder la fleur au fusil... Ma mémoire ressort des nimbes brumeuses de mon cerveau, la couverture d'une bande dessinée, celle de Tintin et l'Ile Noire.  Je me sens alors comme ce héros brusseleirs, accompagné de son fidèle Milou, bravant les flots pour accoster au pied de la falaise... Cependant, point d'oiseaux croassants et menaçants qui survolent les toits abruptes, ni de gorille au détour des ruelles!...

020   !cid_884475811@13042012-1993   021

Il fait un temps clair et un beau ciel bleu de début de printemps en cette fin d'après-midi, mais on imagine quelle sorte de frisson ressent l'habitant de ces lieux, lorsque les éléments se déchaînent. Ciel noir, orage violent, tempête dantesque, nature en folie... Il doit faire bon prendre place dans un fauteuil, face à la cheminée dans laquelle se consume un énorme fagot de sarments et ouvrir alors, un de ces vénérables nectars du cru : Château Châlon 1929!... Les accents circonflexes ne sont plus alors des rapaces noirs se regroupant pour une funeste farandole et planant au-dessus des tours, mais des oiseaux de paradis!... Les arômes du vin nous portent loin, vers d'autres horizons, le curry et les épices invitent à la rêverie. Après tout, dans quelques heures, la paix céleste reviendra et nous pourrons reprendre notre route...

025 024 027 022

Laurent Macle n'a rien du savant menaçant et obscure, comme ceux qui peuplent les albums d'Hergé. Rien non plus d'un Professeur Tournesol, lunaire et quelque peu illuminé, si ce n'est pour son talent à produire, année après année, des vins jaunes - que dis-je? - des Château Châlon, pour étonner bien des générations à venir!...

Une mystérieuse alchimie certes, mais point de chimie au Domaine Macle, puisque Laurent, en charge de l'ensemble depuis 1995, confirme au passage qu'une conversion à l'agriculture biologique est en cours. Une part de magie sans doute, dans les méandres de la cave. Pour le Château Châlon, il ne convient pas forcément de maintenir les barriques au frais, mais plutôt d'insufler l'air tiède des premières chaleurs entre les fûts, au moyen de courants d'air habilement répartis, grâce à quelques trappes, que l'on ouvre à bon escient.

Le printemps, c'est justement la saison au cours de laquelle les vins du dernier millésime descendent des cuves aux barriques de 228 litres, dont certaines atteignent cinquante ans. Parfois, il faut attendre le coeur de l'été et que la fermentation malolactique soit terminée. A partir de là, la magie opère : en à peine plus de deux semaines, quelques centilitres de vin se sont évaporés. Un petit creux s'est formé près de la bonde. Au bout d'un mois, le voile apparaît et il faut alors laisser le temps au temps... Pas moins de six années d'élevage sont nécessaires pour que le vin mérite le label Château Châlon!... Il sera possible, malgré tout, d'en suivre l'évolution, mais cachez, Monsieur, cette pipette que je ne saurais voir!... Il est hors de question de déchirer ce voile et il faudra user de la guillette (petit robinet en corne), judicieusement placée trois centimètres sous le voile, pour soutirer quelques centilitres du précieux breuvage au cours de l'élevage.

Le Domaine Macle compte actuellement onze hectares, huit de chardonnay (en appellation Côte du Jura) et trois de savagnin pour le Château Châlon. Le ruisseau de la Fontaine Chambon les sépare. Les marnes gris-bleues et du cailloutis tombé de la falaise côté prestige, des sols argilo-calcaires pour l'AOC régionale. Au village, on compte sept vignerons, mais l'appellation s'étend également sur les communes voisines de Ménétru le Vignoble, Domblans et Nevy sur Seille. Au total, 89 hectares et pas moins de 70 vignerons produisent du Château Châlon. Quelques-uns sur Voiteur, mais cette commune ne compte aucun hectare sur la célèbre AOC communale.

028

Mise en bouche avec une bulle. Un pur chardonnay fin, délié. Puis, vient ensuite un Chardonnay ouillé 2011, parti pour un an d'élevage. La fermentation malolactique n'est pas faite à ce stade, mais la température de la cave remontant, elle devrait s'enclencher rapidement. Nous entrons ensuite dans le domaine de l'oxydatif. Enfin, pas tout à fait!... Le Chardonnay 2009 non ouillé relève de l'innovation. Il a passé six mois en barriques sous voile et deux années en cuve. Or, pour cette cuvée en Côte de Jura, c'est en principe l'inverse, dans le plus pur style maison. En fait, Laurent Macle nous explique que la majorité de ses visiteurs vient pour apprécier des vins "au goût de jaune". Cependant, au coeur de l'été, il est parfois difficile de trouver une autre mise en bouche, catégorie vin tranquille. Il a donc imaginé ce vin sous voile virtuel, ou sous voile éphémère, qui permet d'aborder plus aisément, les rivages mystérieux du Crazy Yellow!... Et, du coup, voilà un autre équilibre très intéressant, absolument pas ... le cul entre deux chaises, comme certains pourraient le craindre!...

Le Côte du Jura 2008 oxydatif est composé, comme c'est le cas le plus souvent, de 20% de savagnin et de 80% de chardonnay. Il se montre avec des caractéristiques assez typiques du millésime, doté d'un solide support acide. Le Chardonnay 2007 sous voile s'exprime avec un plus de rondeur et d'onctuosité. Le Côte du Jura 2007 est plein et tonique. La série suivante nous régale et nous étonne, dans toute sa diversité : Château Châlon 2004, 1998, 1990 et 1986... Avec Andrés Conde, de la Bodega Cigaleña, restaurateur passionné de Santander, nous rêvons alors de croiser le verre, avec quelques manzanilla ou amontillado de Jérez!...

032

La soirée s'étire. Comme les Macle savent recevoir et qu'ils sont d'ailleurs sur le point de prendre quelques jours de vacances du côté de Séville, la conversation se nourrit (et nous avec!) de quelques charcuteries de montagne et d'un morbier, pour lequel les amateurs fondent littéralement. La complexité aromatique des vieux millésimes peut, à elle seule, animer toute séance de dégustation. On a l'impression, l'espace d'un instant, de pouvoir s'attaquer à une interminable verticale de CC, comme on prend d'assaut un dièdre coté 7C, du côté de Poligny ou d'ailleurs. A ce propos, Tintin était-il passé maître en matière d'escalade, pour s'attaquer à la falaise de l'Ile Noire avec son fidèle Milou?...