... je cuisine volontiers une saucisse de Morteau avec des lentilles vertes du Puy!... Une association très "France profonde", garantie authentique : la lentille ne peut être qu'auvergnate, la saucisse jurassienne que de Morteau et le Morgon MMIX que de chez Lapierre!... Avec ça, on peut en bâtir des délices d'automne, bien avant le sacro-saint troisième jeudi de novembre et pour répondre à l'invitation d'Olif, manière de couper l'herbe sous les pieds de l'effervescence médiatique en toc du 27 Brumaire prochain, fût-il (vous croyez?) de l'An 220 de notre ère!...

25102011 006 25102011 004 25102011 005 25102011 007  

Refaire ses gammes donc et si nous fûmes en Nivôse, il s'en serait fallu de peu que je n'ose proposer Gammes en May, gouleyante cuvée de Thierry Michon, histoire de donner le ton, avec un vin quelque peu "déloyal", au sens légal du terme, puisque la loi inaotique (j'ai écarté là inaoesque, de peur qu'on lise ubuesque!) nous impose dans nos Fiefs Vendéens quelque assemblage complexe!... "Dans le Marais Breton, Monsieur Michon, nous ne sommes pas à Morgon!..." n'aurait sans doute pas manqué de souligner Monsieur de Robes(la)pierre, condamnant Thierry le frondeur à l'exil ou à abreuver jusqu'à plus soif les participants au chapitre 40 des Vendredis du vin!... D'ailleurs, naguère, nous ne fûmes guère plus de quarante, mais par un prompt renfort... nous nous vîmes 635 (à ce jour!) en arrivant au port, ceci pour paraphraser védévinement la tirade du Cid de Corneille, prénommé... Pierre!... Et pour souligner au passage que les CR des VdV risquent de devenir... d'une certaine ampleur!... Heureux présidents du futur!...

Et si je prends la parole à cette occasion, c'est aussi pour évoquer la réception d'un livre que les passionnés et les "facteurs" de vins ne peuvent ignorer : La parole de Pierre. Une série d'entretiens avec Pierre Overnoy, 26102011vigneron à Pupillin, dans le Jura, dont on peut reprendre un extrait de l'avant-propos de François Morel, de la revue Le Rouge et le Blanc :

"On ne sait pas très bien s'il raconte sa vie à travers la vigne ou la vigne à travers sa vie : les deux se confondent dans une même générosité attentive où l'exigence persévérante et la sensibilité affective sont inséparables. C'est cette ligne de conduite qui lui a fait choisir l'agrobiologie contre l'agrochimie, la vinification sans soufre avec les levures indigènes contre les produits industriels, la prise de risque contre "l'assurance tous risques". La pureté et l'harmonie, voilà la "philosophie" vigneronne que Pierre Overnoyvdv-logo[1] nous transmet. Sachons entendre la parole de Pierre."

Parole de Pierre, vin de Lapierre, on peut construire les fondations, voire les fondements de notre plaisir à table. Comme avec ce Morgon puissant, un rien espiègle de prime abord, assez pour que certains le jugent par trop indiscipliné. Puis, à l'aération, il révèle un fruit dense et la palette d'arômes nous entraîne loin de ce que nous attendions, avec des notes de pain d'épice sortant du four, qui surgissent dans une rétro tendance florale!... Et cette puissance qui suggère la pierre chaude!... Un vin qui vous prend à bras le corps!... Et pour d'autres, la première quille qu'on a pris dans ses bras!...