A l'heure des grandes (bonnes?) résolutions (révolutions?) pour l'année (de tous les dangers?) qui se profile, retour sur quelques organisations récentes, parisiennes, mais pas seulement. Des salons en comité restreint parfois, mais pas des salons où l'on cause. A l'opposé des musées louvresques, où il est de bon ton d'être présent, dans le carrousel très parisien de la journalisto-guidocratie bien pensante. N'y aurait-il pas quelques Bastilles à prendre au passage, en cette noble année 2012, olympique qui plus est, que certains nous prédisent ultime et nous conduisant inexorablement au cataclysme final?... Ah, ça ira, ça ira, ça ira!... La Bastille?... Prenons-la par la mer et le fleuve!... Pour les autres, descendez à la station près de la Colonne de Juillet. Il ne faudra certes pas manquer de courage et de conviction sous la mitraille, mais le progrès, l'ouverture, la reconquête, comme nous avons pu l'entendre de l'autre côté de la Méditerranée ces derniers mois, ne seront accomplis que pour et par les générations futures. C'est une question de salut public, la terreur en moins. Citoyens passiovineurs, à vos carafes et flacons, soyons prêts à croiser le verre!...

11122011 025   11122011 024   11122011 026

Espace Beaujon, du 9 au 11 décembre derniers, se déroulait la 5è édition de Buvons nature! "Le rendez-vous des puristes du vin", tel que l'affichent les organisateurs. Une petite douzaine de vignerons sous la bannière des vins naturels. Point d'association aux statuts dûment déposés, encore moins de doctrine, mais plutôt un groupe qui se forme, se déforme, apparaît, disparaît, un peu comme ces musiciens qui se retrouvaient non loin de là, dans le 8è arrondissement également, au Boeuf sur le toit, pour de délicieuses et précieuses jam sessions, en trois mots, faire un boeuf, jusqu'au bout de la nuit!...

11122011 005   11122011 007   11122011 013

Le Grand Sud y avait quelques éminents représentants : Frédéric Rivaton, Jeff Coutelou, Yvo Ferrera de L'Escarpolette (ça sonne pas mal ça!) avec un merlot Olifquasidépendance (non?!...) ou encore Gilles Azzoni (avec une jolie roussanne!), mais la Loire, notamment, ne s'en laissait pas conter, avec François Blanchard, Jean-Pierre Robinot (qui n'est pas le père de qui vous savez...), ou encore Jérôme Saurigny et le petit dernier, Jean-François Chêné. Seul mot d'ordre de l'année, rue du Faubourg-St Honoré : présenter des vains sains (sans aucun intrant ni sulfite)!...

11122011 014   11122011 010   11122011 008

Au cours de la soirée, Mesdames Olif et PhR ne manquèrent pas, à l'instar des "tricoteuses" de la Révolution Française, d'émettre quelques avis verre en main, d'apprécier quelques nectars et de s'enthousiasmer aux lois du naturel, pour peu qu'on le chasse et qu'il revienne au galop!... Irons-nous ce soir à Versailles, danser la carmagnole?... Non, Mesdames!... Mais, nous sommes fort aise que nos goûts en matière de "vins nature" soient en quelques sortes validés. La femme serait-elle l'avenir du blogueur?...

11122011 017   11122011 016   11122011 018

Après une soirée très goûteuse dans un sympathique estaminet, La Robe et le Palais, rue des Lavandières Ste Opportune, non loin de l'ex-Place de Grève, de sinistre mémoire révolutionnaire, mais qui nous permit de suivre de bonnes grâces, les suggestions vineuses de Fabien, puis une nuit réparatrice (ça use la vie parisienne!), nous pouvions envisager notre embarquement auprès des mariniers de la Mélody Blues.

11122011 020   11122011 021   11122010 034

Vignerons en Seine, proposé par Isabelle Jomain, a désormais pris son... escale de croisière!... Bien amarrée face au Batofar et à la Bibliothèque Nationale, à moins d'un quart de mille du Ministère des Finances de Bercy, la péniche, forte de son équipage talentueux, attend ses visiteurs. En fait, une flopée de talents venue de tous les horizons : Breton, Fleury, Pithon, Lescaret, Milan, Gourdon, Bellivière, Frick, Gombaude-Guillot, que du lourd!... Et d'autres qui marchent dans leurs pas : Les 2 Ânes, le Domaine Saladin, Philippe Peulet, Le Loup Blanc, La Grange Tiphaine, Le Sang des Cailloux... Du solide, pour qui craint le roulis!...

11122011 02911122011 04011122011 04511122011 036
11122011 03411122011 04411122011 043
11122011 04211122011 03811122011 046

Et si votre estomac subit une sorte de mal de mer (dû aux vaguelettes lors du passage des autres péniches!), vous pouvez y apprécier, sur la terrasse ensoleillée, les pains de L'Autre Boulange (et même "les meilleurs flans de Paris"!), les huîtres de Marennes, sans oublier L'Arbre à café et le cacao de Claudio Corralo!... Vous êtes repus?... Il vous reste quelques courtes heures de TGV!... Bon voyage!...

11122011 002   11122011 051   11122011 047

Laissons les lumières de la grande ville, les vaches espagnoles et quelques souvenirs d'enfance parisienne derrière nous pour retrouver l'Anjou. A deux connections de là, En joue connection : le premier salon "nouvelle vague du Layon", le salon des champs, à Champ sur Layon. La toute nouvelle génération angevine se faisait fort de recevoir comme il se doit les Anges Vins, ceux par qui naguère, l'Anjou s'en est trouvé tourneboulé. René Mosse apprécie au passage les cuvées (très originales, catégorie zéro soufre!) de Jérôme Lambert, Xavier Amat (venu de Saumur) découvre celles d'Olivier Picherit. Non loin de là, Eddy Oosterlinck ne cache pas sa surprise de déguster des vins à ce point accomplis chez Cédric Garreau, Stéphane Rocher ou auprès du Domaine des Pierres Sèches. Olivier Cousin, quant à lui, s'enthousiasme d'une telle initiative et trinque sans vergogne avec Damien Bureau, Kenji Hodgson et Philippe Delmée, à coup de Raide Bulle!... Ambiance garantie!... Jean-Christophe Garnier, Stéphane Pz ou Toby Bainbridge semblent interpellés, mais finalement, pas plus que cela, les "Grands Frères" sachant bien que ce groupe ne manque pas de qualité, d'originalité et de fidélité à ses idées et à sa terre.

14122011 01618122011 00418122011 00318122011 002
18122011 01118122011 00618122011 01318122011 014
18122011 00818122011 01018122011 009
18122011 00718122011 01218122011 016

A la Bastille, sur la Seine ou aux Champs, beaucoup de raisons de s'enthousiasmer, de partir à la découverte de nouveaux horizons, de remettre quelques compteurs à zéro. Notre passion pour le vin et la dégustation ne peuvent s'amoindrir en 2012. De nouveaux talents relèvent le défi, reprenez votre screwpull de pèlerin, il y a tant de quilles à ouvrir.

Et pour cette nouvelle année 2012?... Je vous la souhaite riche en découvertes, afin que ceux qui recherchent le flacon parfait, comme les surfeurs cherchent LA vague, soient au plus près du graal vineux. Que sur le zinc de votre bar à vins préféré, surgisse enfin le boson de Higgs de la vinisphère!... Whhaaoufff!... Élémentaire, cette particule, mon cher Watson!... Prenez le temps de vivre, vous allez encore dire, comme chaque année, que le temps passe top vite. Mais surtout, partagez!... Les flacons, l'émotion, l'émotion des flacons... Belle année 2012 à toutes et tous!...

boson_de_higgs2[1]