Le dialogue Est-Ouest est toujours d'actualité, même un soir de réveillon du Jour de l'An!... Et pour saluer comme il se doit la nouvelle année 2012 ("On verra ça en 2012!..." disait Coluche à la radio, comme synonyme de compte la-dessus et bois de l'eau!... Une phrase que j'ai souvent utilisée, naguère à la maison, à destination de la nouvelle génération, qui pourrait bien me la renvoyer façon boomerang très bientôt et me faire une liste!...), il fallait bien une nuit bilatérale et des agapes réunissant autour de la table, produits de la diversité océane et vins à la singularité jurassique!...

31122011 002

Mais, une mise en bouche angevine était néanmoins la bienvenue. Le pétillant naturel de Kenji Hodgson et Mai Sato, Chalan Polan 2010, avait les arguments pour nous installer dans la douceur de la nuit (météo oblige).

Passons à table, après cette délicate entrée en matière à base de chenin layonesque. Et la matière, nous voulions la laisser s'exprimer, certains d'en trouver, dans l'expression pour le moins explosive des flacons choisis et cela malgré leur inévitable jeunesse. Foisonnement de particules aromatiques!... Sensations intenses!...

31122011 004   31122011 003   31122011 001

Les deux premiers orateurs pouvaient se congratuler : Les Chalasses Vieilles Vignes 2007 de Jean-François Ganevat, dont la texture saline semble se mettre (fort à propos!) sur son 31!... Le vin aurait-il deviné à quels partenaires il était associé pour l'occasion?... En premier lieu, un sourire d'escalopines d'ormeaux et sa tignasse ébouriffée de mesclun. Cuisson top, aller-retour dans un beurre juste fondu, avec une ou deux pincées d'un mélange ail-persil. Pas trop surtout, il faut garder l'iode maritime et les sels du calcaire marneux. Soupçon de poivre de Madagascar... On voudrait que cela dure... bien au delà de la 25è heure!...

31122011 006   31122011 005   31122011 007

Second acte. Après avoir goûté celui de La Chauve Souris, de Johan Strauss, à l'heure de la mise en bouche, nous mettons de nouveau Fanfan Ganevat et ses Vieilles Chalasses à contribution. Mais, cette fois, il revient avec du renfort!... Genre la charge de la cavalerie dans le désert aride, à la rescousse de la patrouille assiégée, victime d'une embuscade!... Château Chalon 1999 de Jean Macle. Vin de Garde, c'est écrit dessus. Mais là, elle ne s'est pas rendue et elle n'est pas près de mourir!... Il fallait une recette qui ait du répondant : Homard au vin jaune, associé à des chanterelles des bois et une émulsion de beurre doux, pour ne pas indisposer le vin jaune, comme il se doit.

Second acte mais façon crépusculaire!... On est portés, emportés. Les Chalasses prennent la mer. Le homard thermidorien endosse le maillot jaune sur les collines du Jura. Succulent!... Je ne sais si ce plat figure dans les 60 recettes pour 60 vins du Jura, mais elle pourrait bien y apparaître au titre de complément de saveurs et d'accord explosif!...

31122011 010   31122011 008   31122011 009

La nuit est d'or. La première heure de l'an 12 nous donne-t-elle l'air du temps?... C'est justement le nom de cette cuvée du Valaisan de Martigny, Christophe Abbet : L'Air du temps 1998, assemblage de marsanne et de petite arvine. Je l'attendais dans un registre moelleux, pour jouer avec une papillotte de mangue aux noisettes concassées, mais j'aurais du relire mes notes... C'est plutôt une saveur sèche, malgré la puissance (17° affichés) et une pointe oxydative, genre amontillado, quelque part entre fino et oloroso, avec une finale sur des amers assez exubérants, prégnants, comme un défi à l'équilibre des mondes. Un rendez-vous nord-sud non abouti. Et à mon humble avis, à goûter absolument sur des saveurs délicatement salées et iodées.

Surprise de taille donc, au moment d'atteindre la 26è heure!... Est-ce à l'image de ce qui nous attend en 2012?... Finalement, cela nous ferait peut-être du bien de sortir des rails et des voies toutes tracées et pas seulement gustatives.

Consultez d'autres comptes-rendus Flash sur les Dégustantanés du blog d'Olif