Ça y est, les affaires reprennent et les vols vers la Corse aussi!... Des semaines, des mois sont passés, au cours desquels il a fallu patienter, se convaincre que les beaux jours allaient forcément revenir et douter, parfois, de pouvoir repartir en quête d'aventure... Après une découverte de l'Île de Beauté, telle qu'on la surnomme, au printemps 2017, à l'occasion des Journées Portes Ouvertes de Patrimonio, qui n'avaient pas manquer de me montrer le potentiel d'un superbe vignoble et la passion des habitant(e)s du cru, un retour était donc nécessaire, plus estival cette fois et, en même temps, plus éclectique, sauf à faire quelques impasses par manque de temps, en espérant que certains ne m'en voudront pas trop...

18157222_10212734031203626_7942189773219822492_n

Si mes plus récentes publications, ici ou ailleurs, pouvaient laisser supposer que j'étais sur le point de reprendre la mer sur quelque bateau authentique, voire historique, comme le Tres Hombres (celui-ci, venant des Sables d'Olonne, vient de livrer sa cargaison de bouteilles à Copenhague, après une quinzaine de jours de mer!), ce ne sera pas le cas pour l'instant et c'est un vol vers Figari qui me permettra de prendre pied sur l'île!... Là-bas, la météo estivale s'est mise en place et il fait rarement moins de 30° depuis quelques jours... Crème solaire indispensable!...

18118494_10212733001537885_8653418340616342309_n

Le cap donc sur Patrimonio et le golfe de Saint Florent dans un premier temps, pour rendre visite à quelques figures du cru : la famille Aréna, Stéphanie Olmeta, Nicolas Mariotti-Bindi et Lisandru Leccia, qui vient de reprendre le domaine de sa tante Annette. Ensuite, je reprendrais la magnifique route qui longe la côte est, afin d'atteindre le secteur de Porto Vecchio, pour y rencontrer Christian Imbert et Gwenaëlle Boucher. Viendra ensuite Bonifacio, pour y découvrir le Domaine Zuria notamment. La dernière journée sur place se déroulera du côté de Figari, où je devrais rencontrer Paul Canarelli, Pierre-Paul Nicolai et peut-être Jean-Baptiste de Peretti. Dans ce secteur, d'autres productions seront au programme : huiles essentielles, tomme de Valicella (Jean-José Marcellesi) et charcuterie corse (Maxence Finidori). Je devine que là, vous salivez rien que d'y penser!... En même temps, je suis certain de passer à côté de quelques merveilles, tant la Corse recèle de produits délicieux (clémentines...), sans parler des inévitables impasses viticoles (Ajaccio). A suivre donc, sur les réseaux sociaux ou ici même dans quelques jours!...