Hédé, petit village sur la route de St Malo et ses malouinières, non loin de Rennes. A l'ouest du village, les ruines d'un château médiéval, connu dès le XIè siècle, dit-on. Là, les preux chevaliers voulant délivrer leurs belles du donjon sont encore bien jeunes pour se livrer à quelques ripailles, fêtant ainsi leurs exploits!... Mais, qu'à cela ne tienne, leurs aînés ne s'en priveront pas, à l'appel des organisateurs de Vini Circus 7è, salon des vins naturels se déroulant au coeur de l'Ille et Vilaine, du 9 au 12 avril.

10042010_013   10042010_001   10042010_014

Gwen a ruz flottait au vent!... A l'ombre du donjon, si l'on peut dire, le chapiteau était planté pour le week-end, avec sous cet abri en plein champ, pas moins de cinquante cinq domaines représentés, dont les vignerons sont souvent des inconditionnels, des adeptes, voire des militants en matière de vins naturels. Cidres, bières, Cognac également présents et quelques autres métiers de bouche joliment illustrés. Ambiance assez festive, pas de prise de tête, ne manquait plus que les jongleurs et les trapézistes!... Envoyez la musique!...

10042010_018   10042010_011   10042010_002

Le début de matinée, en ce samedi, est assez calme, autant commencer par un tour d'horizon, liste des vignerons en main. La Touraine, au sens large, est la mieux représentée, avec pas moins de quinze domaines. Puis viennent le Roussillon, avec donc une forte représentation catalane, de quoi satisfaire ma supposée "addiction" (Non René, je ne consulte pas... encore!...) et le Beaujolais (Lapierre et Foillard en tête), soit au total, déjà trente participants!... Quelques ambassadeurs viennent du Languedoc, d'Anjou, de Bourgogne et d'autres plus rares, d'Alsace, du Jura, de Sauternes, du Muscadet, de Provence, de Champagne, de Corse, d'Italie et d'Ardèche. Et, si ce n'est ces derniers, aucun rhodanien au rendez-vous!... Ni de savoyard (trop rares sur ces salons!), ni de gascon du grand Sud-Ouest.

10042010_003   10042010_004   10042010_005

Après un ou deux tours de piste pour voir, tels les chevaux blancs d'Alexis Gruss naguère, nous nous offrons une première volte face à la table de Gilles Azzoni, pour découvrir Le raisin et l'ange. L'heureux homme est installé, dit-on, dans un très beau pays, près de la limite sud de l'Ardèche ("Que la montagne est belle!..."). Le blanc - Nadjma 2008 - composé de 50% de viognier, 10% de roussanne et 40% d'ugni est un cocktail qui ne manque pas d'intérêt et qui lie expression aromatique et vivacité. A suivre!... Trois rouges également, dont Hommage à Robert 2007, avec du cabernet sauvignon et du grenache à parts égales et une pointe d'alicante, qui semble lui donner une certaine tonicité. Puis Brân 2007, plein de vie, avec un petit plus de grenache et enfin Brân 2005, qui comptait 60% de syrah et le reste en cabernet sauvignon et grenache là encore, bien structuré, solide.

10042010_007   img424   10042010_010

Admis à cette même table, malgré ses dimensions réduites et en qualité d'invité surprise (il y en a comme ça quelques uns sous le chapiteau...), nous rencontrons un de ces irréductibles vignerons tourangeaux du petit village de Pouillé, dans le Val du Cher romorantinais, qui résite toujours..., (non, c'est une autre histoire ça...). Samuel Boulay propose donc les cuvées Amme 2008, un sauvignon plein de fraîcheur et La Berthe 2008, un cabernet sauvignon assez solide. C'est le premier millésime du vigneron, qui dispose depuis peu de quelques arpents de vigne de Michel Augé, ce dernier ayant tendance à réduire la toile!... Les étiquettes sont assez... champêtres et façon pastel. Mais, ce n'est pas là l'essentiel me direz-vous et voici donc une nouvelle piste à suivre à Pouillé!... Samuel est d'ailleurs fan de son village et gageons qu'il serait étonnant que La Pipette aux quatre vins ne parte pas, avant longtemps, à la découverte de la région!...

Au passage, il nous conseille de découvrir les pétillants naturels d'un autre tourangeau présent ici : Pascal Potaire, du Domaine Les Capriades. Et là, beau trio de belles surprises avec le rosé, Piège à filles 2009, de gamay et de cot, plein de fraîcheur et de tonicité. A suivre, le chardonnay, Pépin la Bulle 2008, étonnant, ainsi que Vignasou 2008, un sauvignon d'une belle pureté d'expression. Nous ne pouvions, bien sûr, oublier Béatrice et Michel Augé, qui proposaient trois cuvées du Domaine des Maisons Brûlées : Le Petit Uccello 2008, dans la catégorie pet' nat' issu de chardonnay, ou encore Le Herdeleau 2008, avec un assemblage cohérent et friand de gamay, pinot noir et pineau d'Aunis et enfin, le très beau Erebe 2008, belle sélection de cabernet franc. Juste le temps de prendre virtuellement rendez-vous à la fin du printemps et nous mettions résolument cap au sud!.... Ben oui!... Encore!...

10042010_008   10042010_009   10042010_015

Avec quelques "référents" régionaux présents à Hédé - Edouard Laffitte, Loïc Roure ou Jean-Louis Tribouley - le Roussillon déléguait aussi quelques jeunes talents, passionnés et déterminés, "faiseurs de bon"!... La plupart fait partie du groupe A bout de soufre, cher au plus catalan des ligériens, Bruno Duchêne, retenu, pour sa part, à Banyuls, pour quelques travaux de greffage. La Tribu des Albères et le Gang des Fenouillèdes étaient donc bien représentés!... A vous de jouer M. Loyal, découvrons ces jeunes talents!...

La première à entrer en piste est Isabelle Frère, du domaine Le Scarabée, en dompteuse souriante et dynamique des carignan et grenache, au pied des Albères, non loin d'Argelès sur Mer. Des vins toniques, pétillants (sans bulles!), frais, avec Les Clampins d'abord 2008, en hommage à ses vendangeurs, puis Volubile 2009, avec une grosse dominante syrah et un peu de carignan, une cuvée qui est sensée évoquer la vigneronne de Sorède!... Sur un nuage 2009 (90% grenache noir et 10% carignan) et Murmures 2008 (50%carignan, 30% grenache et 20% syrah) sont également des cuvées très séduisantes. Les fauves ronronnent!... Bien joué, Isabelle!...

L'instant frisson à la même table!... Stéphane Morin ne serait-il pas un peu trapéziste, à ses heures?... C'est un peu le complice au quotidien d'Isabelle Frère, lui dont les vignes du Domaine Léonine sont essentiellement situées à Argelès sur Mer. Mais, pas seulement, puisqu'il dispose aussi de quelques arpents de grenache, près du col de Banyuls. Ce qui pourrait nous valoir quelque vin muté avant longtemps!... Là, img423nous découvrons le blanc Que Pasa 2009, assemblage de grenache blanc et gris, tonique et frais. Puis, Fond de tiroir 2009 et surtout Carbone 14 2009, pur grenache noir, ample, volumineux. Enfin, Entre Coeurs 2008, composé des trois grenaches complantés dans les parcelles, se signale par une belle structure et un équilibre propre au millésime.

On imagine assez Philippe Wies en jongleur espiègle, rieur. A Maury, il a appelé son domaine La Petite Baigneuse. Ce qui, en soit, est déjà une surprise, même si le littoral du Roussillon n'est pas très loin. Nous découvrons d'abord son rosé Plait-t'il 2008, proposé en magnum, d'une très belle expression. Nous attendrons le 2009 avec impatience!... Mis à part Les Loustics 2008 (grenache et syrah en macération carbonique), les cuvées de Philippe évoquent un passé de navigation familiale, avant le retour à la terre : Trinquette 2008, un grenache que l'on hisse quand le vent monte, Grand Largue 2008, avec une dominante de lledoner pelut et un peu de carignan, à apprécier sous l'alizé, en dégustant une daurade coryphène et pour le coucher du soleil, sous la bordure du génois et avant le premier quart, Bon Plein 2008, un autre grenache, qui vous berce comme la grande houle océane... Prêts pour une belle traversée?... Belle idée, en vue d'un bon avitaillement avant l'été!... Et à propos de Maury, une idée pour les amateurs du Grand Sud!...

Escale ensuite au Bout du Monde, d'Edouard Laffitte, avec quelques jolies cuvées comptant nombre de fans : L'Echappée Belle 2009, Tam Tam 2009 ou encore Avec le temps 2008, issu d'un carignan sur arènes granitiques. Chez Jean-Louis Tribouley, ce sont les 2007 qui sont à l'honneur et notamment un superbe Marceau le Blanc, à dominante maccabeu, pur et tonique, idéal sur de belles cuisines de poissons et crustacés. Les deux rouges proposés, Les Trois Lunes et L'Alba ne sont pas en reste!... De très beaux assemblages à (re)découvrir en priorité!...

Quelques référents donc venant du Roussillon, mais encore des découvertes : citons Anthony Guix ou Jean-Sébastien Gioan (Potron Minet), déjà vus par ailleurs, mais aussi un petit nouveau installé à Montner, Fabien Merono, du Domaine Le Grain de RaisOn. Celui-ci est apparu en juillet dernier et 2009 est donc le premier millésime. Des cuvées qui interpellent : La Lie qui chAnte, pur muscat expressif et agréable, PeTit- kluK- (100% grenache), terme qui signifie courte sieste, façon perte de connaissance, ou encore mAssa pOc, un assemblage un peu marqué par l'élevage à ce stade, mais qui semble avoir un beau potentiel. Quand on vous dit que c'est une rûche, cette Catalogne française!...

10042010_016   10042010_017   10042010_019

Il nous reste un peu de temps pour revoir le Clos Fantine, des soeurs Andrieu, venues de Faugères, avec leurs remarquables... étiquettes (private joke) et un 2002 que j'apprécie décidément beaucoup!... Et encore quelques minutes pour évoquer le Chili du Clos Ouvert... Le 27 février dernier, alors que Xynthia touchait douloureusement nos côtes atlantiques, un séisme de 8.8 sur l'échelle de Richter secouait le Chili et notamment Cauquenes, petite cité côtière où se sont installés en 2006 Lous-Antoine Luyt, Dorothée et leur jeune fils. Je devrais dire... détruisait cette cité de 30 000 habitants, tant elle devait être touchée par la secousse. La famille de ces jeunes malouins, expatriés dans l'hémisphère sud, échappait de peu à l'effondrement des murs de leur maison, mais, à l'image de l'activité viticole chilienne, le péril a gravement atteint ce domaine, qui a déjà séduit nombre d'amateurs en France.

img426

Très vite, l'Association France-Cauquenes est née, relayée notamment par Bertier Luyt, le frère de Louis-Antoine, présent à Hédé. Ce dernier évoque la situation, non sans émotion... Quelques images ici. Bien sûr, répondre à l'appel de cette association, c'est aussi venir en aide à l'activité viticole de la région de la Maule Valley, un peu le berceau de la viticulture chilienne.

La distance qui nous sépare du Chili, la quasi absence d'informations relayées par les grands médias nationaux, ne nous permettent pas de prendre la pleine mesure du drame et de la détresse des personnes touchées, souvent proches de baisser les bras, de tout abandonner pour les uns, de rentrer en France pour les autres... On a simplement envie de leur dire : "Essayer de puiser cette énergie au fond de vous, parce que le jeu en vaut la chandelle, même quand le doute vous étreint. Il y aura d'autres beaux millésimes, même à Cauquenes!..." De notre côté, on essaiera de vous soutenir, chacun avec ses moyens.

La parade, à Hédé, finit sur un air d'accordéon, un rien nostalgique... Mais, il en va ainsi du cirque!... En quelques instants, les larmes du clown triste, laissent la piste ronde sous les feux de la rampe. La vie, quoi!...