- Wow!... Capitaine, vite, venez voir!...
- Que se passe-t-il Tintin?...
- Je crois, Capitaine, que j'ai trouvé le moyen de remettre votre cave à flots!...
- Mille sabords! Les Vins du Coin!... A votre avis, Tintin, il y aura du whisky?...
- Je ne suis pas sur, Capitaine, mais certainement du menu pineau, du côt et du romorantin.

02122012 028   02122012 030   02122012 031

Séjournant pour le week-end à Cheverny et avant de rejoindre l'Espace Jorge Semprun, à Blois, où se déroule le salon, nous ne pouvions ignorer le célèbre château qui, dit-on, aurait inspiré Hergé, ce que l'auteur de la non moins célèbre bande dessinée n'a jamais démenti. Cheverny, c'est Moulinsart!...

Je vous rassure, Les Vins du Coin, ce n'est pas Objectif Lune!... La manifestation, dont c'est la 8è édition, se déroule dans une salle fort agréable et tout à fait confortable, au regard des premières années, au cours desquelles, dit-on, la visite s'apparentait plus à des aventures au Tibet, abominable homme des neiges en moins, plutôt qu'à la chaleur d'une escapade au pays du Crabe aux Pinces d'or ou de L'Or Noir.

02122012 035   02122012 036   02122012 038

Dans le coin, tout ce secteur du 41, l'année 2012 n'avait rien à voir avec Le Temple du Soleil!... Pour tout dire, c'était plutôt L'Ile Noire... Et, pour ne pas en broyer de trop - du noir - les vignerons de la région durent parfois faire preuve d'ingéniosité, foi de Professeur Tournesol, sans toutefois faire appel à la magie des 7 Boules de Cristal ou à l'intervention de divers Rastapopoulos.

Les Dupondt de l'entrée nous délivrent notre sésame et nous voilà partis pour découvrir Les Bijoux de la Castafiore. Une petite trentaine de vigneronnes et vignerons proposent chacun trois cuvées, ce qui contribue à éviter les dégustations fleuves à une même table, comme c'est parfois le cas, sur d'autres salons. On retrouve là quelques "référents" locaux : Michel Augé, Émile Hérédia, Olivier Lemasson, Thierry et Jean-Marie Puzelat, ou encore Philippe Tessier et Hervé Villemade, mais aussi Noëlla Morantin, Pascal Potaire ou encore Renaud Guettier, catégorie "sur les traces des meilleurs", plus quelques jeunes qui montent.

02122012 032   02122012 033   02122012 034

Parmi les jolies (re)découvertes du jour, les trois cuvées d'Olivier Lemasson, dont Cheville de Fer 2011, pur côt et Pow Blop Wizz 2012, pétillant naturel, issu de côt et de grolleau, mais aussi le trio de Renaud Guettier, de La Grapperie, dont les deux chenin, La Bueilloise 2011 (pet' nat') et Le Pressoir de St Pierre 2010, qui rivalise d'élégance avec le rouge Adonis 2010, pur pineau d'Aunis, sans oublier le duo de charme chez Noëlla Morantin, Chez Charles 2011, le sauvignon issu de vieilles vignes, d'une remarquable originalité et Côt à côt 2011, lui aussi très réussi.

02122012 041   02122012 043

A la mi-temps de ce week-end blésois, nous avons opté pour un dîner à L'Herbe rouge, restaurant, bar à vins et accessoirement chambres d'hôtes, également partenaire du salon et situé à Valaire, petit village quelque peu perdu dans la campagne, au sud-ouest de Blois et pas très loin de Chaumont. Repas arrosé d'un Pouilly Fumé 2010 d'Alexandre Bain, Pierre Précieuse, tout à fait remarquable. Velouté de citrouille ou Ravioles du Dauphiné, puis Effiloché de raie, sauce vierge ou Sauté de biche aux pieds de mouton, suivi d'un joli Pain perdu, glace vanille, la cuisine est des plus goûteuses et l'ambiance sympathique.

02122012 044   02122012 045   02122012 046

Dès le dimanche matin, retour sur le salon et rencontre avec Thierry et Jean-Marie Puzelat, qui proposaient notamment deux jolies cuvées : Frileuse 2011, en AOC Cheverny, mais aussi Le Buisson Pouilleux 2011, sauvignon de Touraine vieilles vignes, sans oublier le côt issu de négoce, In Côt we trust 2008, d'une belle tenue. En guise d'intermède, découverte au passage d'un Frappato 2011 de l'Azienda Agricola Cos, dont l'un des associés n'est autre que Giusto Occhipinti, l'oncle d'Arianna!... Vol 714 pour la Sicile!... Il faut dire que Thierry Puzelat est un peu devenu le Tintin du Loir-et-Cher, avec son goût pour l'aventure et la découverte de nectars en tout genre. Pas sans doute pour jouer Tintin au Congo ou Tintin en Amérique, mais plutôt, depuis quelques temps, Tintin au pays des (ex)Soviets, puisque de retour de Géorgie, où il a dégotté quelques blancs de macération traditionnels, élevés en amphores, dont il a commandé, au passage, quelques exemplaires, qui ne vont pas tarder à équiper le Clos du Tue Boeuf!... Certains de ces vignerons géorgiens (Bitarishvili, Sopromadze...) seront d'ailleurs présents ou représentés à Angers, début février 2013, à l'occasion du salon Les Pénitentes, au Logis du Gouverneur. A l'abordage!... comme dirait le Capitaine Haddock, dans Le Secret de la Licorne!...

02122012 047 02122012 049 02122012 050 02122012 048

Le tour d'horizon se poursuit avec Philippe Tessier, qui propose également une jolie trilogie : Phil'en Bulle, un pet'nat' de romorantion très séduisant, un Cour-Cheveny Les Sables 2010, élégant et onctueux, mais aussi un Cheverny rouge 2011 (gamay, pinot noir et côt) parmi les meilleurs. On apprend au passage que le vigneron de Cheverny a vinifié en 2011 un romorantin de macération (cinq mois), qui pourrait être autre chose qu'une expérience anecdotique, voire tryphonesque. A suivre!...

En guise de conclusion, découverte des Vins de Sainte Anne, de Brendan Tracey, franco-américain, musicien à ses heures (on pourrait peut-être le retrouver du côté de St Jean de Monts, en mai prochain!), ex-pionnier des radios libres de la région et depuis peu (2011), vigneron, après un passage chez les Puzelat. Un hectare en propre, plus une formule négoce pour 2,5 ha, dont il achète les raisins et vinifie depuis 2010. Les cuvées 2011, rouges et blanches, portent le nom de Rue de la Soif. Le Pet' Nat' rosé répond au doux nom de Pink Bull' 2011. Évocateur!... Passage ensuite à la table de Pascal Simonutti (qui, certains soirs, joue avec Brendan, au risque de perturber la lecture de L'Oreille cassée, chez leurs voisins!), bien connu pour ses cuvées (Vin de Bagnole...), ainsi que pour ses étiquettes plutôt... rock'n roll!...

02122012 039

Ultime dégustation, les trois vins proposés pour l'occasion, par Émile Hérédia, en tout point remarquables : le Coteaux-du-Vendômois du Domaine de Montrieux 2011, un pur pineau d'Aunis, comme une cuvée référente en la matière, dont la parcelle, dont les raisins sont issus, a été ravagée à 80% par le gel du printemps en 2012. Le Verre des Poètes 2011, autre pineau d'Aunis, issu de vignes franches de pied de quarante ans, relève de la pépite, apparue sur une sorte d'Ile mystérieuse!... Un régal!... Enfin, le pet'nat' de gamay maison, Boisson Rouge 2011, est une sorte de printemps à lui tout seul, qui en appellerait presque, quelle que fut la saison, de la tarte aux fraises!...

"Les biens, le savoir et la gloire n'otent point les soucis fâcheux et ce n'est qu'à bien boire que l'on peut être heureux." Molière aurait-il apprécié la lecture de Tintin?... Question à méditer sur la route du retour, ou en appréciant Les Cigares du Pharaon!... Les Vins du Coin, notez-les sur votre agenda!...