La Dive Bouteille à Brézé, terre d'avenir!... Partons à la recherche de ce qui composera la plus grande majorité des caves et des cartes des vins de demain!... Nature!... Certains vous diront, au sortir des douves du château de Brézé, que la nature est parfois cruelle, tant elle soumet amateurs, professionnels et vignerons à une ambiance réfrigérante... Dis donc Sylvie, tu pourrais peut-être demander aux Jurassiens et Alsaciens de laisser leur bise sibérienne à la maison, pour les prochaines fois?... Maintenant, on connaît bien leurs proverbes : "Je suis de Mouthe et j'aime ça!" ou "Ça meule à Mouthe!" Pour un peu, on en viendrait presque à espérer une p... de dépression atlantique!... Remarque, un certain nombre des vins proposés à la dégustation s'accommodent sans doute mieux d'une situation anticyclonique, alors... il ne reste plus que...

AlohaBresil2
La Dive Bouteille à Copacabana?...

Imaginez un peu : on ferait un petit match de foot ou de volley sur la plage, à la sortie du goulot!... Certains goûteraient au surf. La caïpirinha coulerait à flots!... On se gaverait de musique du cru!... Des volontaires?...

rio003_1_
On délocalise?...

Un peu trop... urbain, peut-être?... Température de l'air, 32°!... L'eau, juste tiède!... 27,2° le matin!... STOOOOP!... Ne rêvez pas, vous êtes à Brézé (49) et la braise, on ne la trouve que dans les braseros!... A l'ouverture, sur les coups de 10h, il fait -5°!... C'est dur, la vie d'artiste!...

31012011_001   31012011_002   31012011_003
La descente aux enfers!...

Remarquez, mise à part la température ambiante, il y a quand même quelques raisons de se réjouir. D'abord, la découverte des "catacombes" du château. Il y a bien quelques marches glissantes, usées par la passage de tant de preux chevaliers en armure, venus festoyer au soir de quelque tournoi. Des portes basses bosseuses, voire des portes dérobées menant aux oubliettes!... D'ailleurs, est-on certain que personnes n'a été "oublié", par une froide journée d'hiver?...

Plus d'une centaine de domaines et vignerons présents, c'est beaucoup pour une journée (et demie) de visite, puisque, encore plus qu'ailleurs, il faut déambuler de coursives en galeries, de salle des tortures en balcon sur les douves!... Mais, cette circulation "underground" fait partie du charme, voire de la magie du lieu. Rencontres et retrouvailles, même s'il est parfois peu commode d'identifier certains visiteurs emmitouflés!... Mais, comme je suis accompagné d'un terroiriste hédoniste jurassique universellement connu et désormais identifié...

- "Mais si, puisque je te dis que c'est Olif!"
- "Oooh! J'adooore ce que vous faites! Tous les jours, je passe voir votre blog! Mais... vous avez un autre métier, dites-moi?..."
- "Oui, ma pov' dame! A plein temps, figurez-vous! Ma vie est un enfer!..."

Comme nous le rappelle notre verre - Nul n'est sensé ignorer la Loire! - mais nous partons néanmoins à la découverte de contrées diverses. En premier lieu, sympathique rencontre avec Peter Fischer, du Château Revelette, en Coteaux d'Aix, avec une série de blancs et de rouges, qu'ils soient Grand ou Petit à découvrir. 31012011_004Sans oublier Riu 2008, issu de Priorat de la rencontre avec deux compères vignerons rhodaniens.

De très belles cuvées chez Julien Courtois, vigneron solognot selon le programme (et dont on peut apprécier au passage le site internet), avec notamment Originel, déjà vue et bue au Picolo, à Nantes.

Une vraie rafale de tramontane pur bonheur avec les vins de La Treille Muscate, de Catherine Marin-Pestel, installée dans la montagne audoise, à Padern, non loin de Paziols, cher à Claude Nougaro. Des Corbières qui roussillonnent! Les cuvées ont pour nom La Fille de l'Air 2009 (carignan et merlot), L'Effrontée 2009 (pur carignan) ou L'Insoumise 2009 (100% merlot), sans oublier un blanc 2009 en mode oxydatif, issu de marsanne et de maccabeu. A découvrir absolument! Et peut-être en relisant Colette : "Seule dans le règne végétal, la vigne nous rend intelligible ce qu'est la vraie saveur de la terre. Quelle fidélité dans la traduction!"

Amicales retrouvailles avec Luca Roagna, piémontais voyageur, venu avec quelques Barolo et Barbaresco que l'on pourrait croire pénalisés par les conditions climatiques et la durée du voyage, mais qui passent fort bien l'épreuve de la Dive. Qualité des tannins du nebbiolo oblige!... Pajé 2004, Asili 2005, Vigna Rionda 2006, La Rocca e la Pira 2005, autant de flacons qui permettent de partir à la découverte des plus grands terroirs31012011_005 du Piémont.

Un autre italien, Fabio Montrasi, mais lui, installé au Château des Rontets, en Pouilly-Fuissé. Et notamment, une magnifique cuvée Les Birbettes (2008?), rectiligne et élégamment persistante. Superbe!

On passe sous le tunnel et on se retrouve en Savoie, avec Jean-Yves Péron, de Chevaline. Dégustation à la touche didactique, avec notamment une même cuvée de blanc, le Cotillon des Dames 2009 (altesse et jacquère) zéro souffre absolu et ensuite, même vin avec 1 gr de souffre à la mise. Un monde!... Autre très belle cuvée avec Les Barrieux 2009 (roussanne et jacquère finalement assemblées), avec une expression et une dynamique remarquable. Figurez-vous que les mondeuses ne sont pas en reste, avec deux cuvées, dont Côte Pelée, au potentiel de garde indiscutable. Des vins à mettre sur toutes les belles tables!... Courez, il n'y en aura pas pour tout le monde!

Retour en Loire, avec les vins de Christian Vénier, de Candé sur Beuvron et dont les Cheverny et "assimilés" méritent qu'on fasse le détour par le Loir et Cher!... Ce qui est programmé pour le printemps prochain. Département viticole à (re)découvrir absolument! Beaucoup de pistes à suivre avec le Clos des Quarteries en blanc et en rouge, ou encore, par exemple, Brin de Chèvre 2010 (sauvignon et 30% de chenin) plutôt original.

Rapide mais concluante rencontre avec Julien Altaber, installé depuis peu en Bourgogne, avec deux blancs 2009 et un rouge 2007, en AOC Bourgogne, à noter sur nos tablettes!... De l'avenir pur fruit, du côté de St Aubin!...

Citons également les jolies cuvées pur plaisir de Bruno Duchêne, dont La Pascole 2009 et L'Anodine 2009, aux notes de roses fanées étonnantes!... Mais La Luna 2009 et Vall Pompo 2009 (grenache blanc et gris) sont aussi séduisantes.

En Loire encore, Sylvain Dittière pourrait se révéler prochainement en Saumur-Champigny, avec deux cuvées à suivre. Enfin, Noella Morantin dispose d'une jolie gamme en blancs et rouges, mais la mise approche pour certaines et si vous en voulez, attendez-vous à jouer des coudes!...

31012011_010   31012011_012   31012011_011

Et puisque nous étions à Brézé, ce fut l'occasion rêvée de rendre visite à Xavier Caillard, qui habite juste en face du château!... La rue à traverser, pour apprécier un cassoulet maison des plus agréables par les temps qui courent et bien sur, quelques nectars, dont le vigneron brézéen a le secret!... Dans les prochaines semaines, retour ici-même sur les vins des Jardins Esméraldins que d'aucuns portent désormais au firmament!... Le 2000 blanc sera bientôt en bouteilles. Mais, vous pouvez déjà trouver le superbe 2002!... A suivre!

31012011_006   31012011_007   31012011_009

Pour conclure et si vous naviguez à vue sur le Loire, un bar à vins ou cave à manger, pour vos p'tites faims entre deux caves, qu'il faut noter sur vos tablettes : La Promenade, à Bourgueil.

En tout cas, fin de la promenade saumuroise pour aujourd'hui. Je vous laisse, j'ai un petit salon qui m'attend!... Quel enfer!...